Le Paysan Tarnais 17 octobre 2014 à 08h00 | Par D. Gasc - FDSEA81

Réforme de la filière Roquefort en 2015 : l'avenir au coeur des réflexions

La FRSEB organise des réunions de secteur pour informer les éleveurs de brebis laitières des avancées de la réflexion sur l'avenir de leur filière avec la création d'une organisation de producteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une soixantaine d'éleveurs étaient présents à la réunion organisée par la FRSEB le 10 octobre dernier, à Alban.
Une soixantaine d'éleveurs étaient présents à la réunion organisée par la FRSEB le 10 octobre dernier, à Alban. - © Le Paysan Tarnais

 

Depuis plusieurs mois déjà, la FRSEB a entrepris un travail de terrain afin de connaitre la vision des producteurs sur l'avenir de leur filière et de leur métier. Accompagné dans cette démarche par un cabinet d'audit, les représentants du syndicat présentent aux éleveurs leurs orientations dans les définitions de nouveaux accords interprofessionnels et leur réflexion autour de la création d'une organisation de producteurs (OP). Comme à Alban, le 10 octobre dernier, où une soixantaine d'éleveurs étaient présents.

La filière Roquefort se doit d'évoluer pour deux raisons principales. Tout d'abord, un manque de dynamisme dans les ventes de produits de son rayon qui amène la question de l'avenir des éleveurs. D'autre part, c'est le système de fonctionnement de la Confédération Générale de Roquefort qui est remis en question. En effet, ses pratiques de fonctionnement sont jugées anticoncurrentielles à la fois par la Commission Européenne et la réglementation française. Un nouveau dispositif de fonctionnement doit donc être proposé pour 2015 afin de se mettre en accord avec la législation. La FRSEB se veut donc être force de proposition dans la construction d'un nouvel accord cadre qui définira les modalités de fixation du prix et les conditions de production.

Robert Glandières, président de la FRSEB a donc fait un point d'étape sur l'avancement de la réforme. Il s'agit de trouver un terrain d'entente avec les industriels qui sera validé en interprofession. Cette réunion a également été l'occasion pour la FRSEB de présenter un projet d'OP qu'elle souhaite initier. En effet, la nouvelle interprofession ne négociera plus les prix et les volumes. Les producteurs auront donc le choix : de contractualiser seul, d'adhérer à une OP commerciale ou non. Cette réunion a aussi été l'occasion d'identifier via un bulletin réponse, les éleveurs motivés pour participer à la création et la définition des rôles de cette OP. De profonds changements sont à venir pour la filière Roquefort et ses éleveurs qui doivent prendre des positions décisives pour leur avenir.


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2497 | décembre 2016

Dernier numéro
N° 2497 | décembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui