Le Paysan Tarnais 09 janvier 2010 à 11h58 | Par S. Lenoble

Améliorer le fonctionnement de la Cuma, c’est assurer sa pérennité !

Marie-Christine Audrain, consultante qui a collaboré avec les Cuma de l’Ouest, sera présente à l’assemblée générale de la FDCuma du Tarn, le 15 janvier à Villeneuve-sur-Vère.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Réussir le «faire ensemble» et l'«être ensemble», voilà le défi des Cuma aujourd'hui !
Réussir le «faire ensemble» et l'«être ensemble», voilà le défi des Cuma aujourd'hui ! - © Le Paysan Tarnais

Le Paysan Tarnais : Vous allez participer à la conférence-débat de la prochaine assemblée générale de la FDCuma du Tarn, vendredi 15 janvier à Villeneuve-sur-Vère. Quel en sera le thème ?
Marie-Christine Audrain : Je viens faire un point sur les règles de fonctionnement qui favorisent la pérennité des groupes et donc des Cuma. Bien-sûr, je n'apporte pas de recette toute faite. Mais mon expérience du terrain me permet aujourd'hui de savoir qu'il y a des outils qui favorisent la cohésion des groupes. D'autres fonctionnements les fragilisent. Sans donner de leçons aux responsables et adhérents de Cuma, je veux les amener à s'interroger sur le fonctionnement en place et les avertir sur les quelques marches à ne pas rater. A chaque groupe ensuite de trouver ses propres solutions.

Le Paysan Tarnais : Vous connaissez donc bien les Cuma ?
Marie-Christine Audrain : Oui, je travaille depuis plusieurs années avec le réseau. J'ai notamment étudié le salariat dans les Cuma : les conditions de travail des salariés, l'intégration des jeunes salariés, comment être employeur pour les responsables Cuma... En fait, il est rapidement ressorti que pour que les salariés se sentent bien, il ne faut pas qu'ils aient autant d'employeurs qu'il y a d'adhérents dans la Cuma. Je me suis donc rapidement penchée plus globalement sur le fonctionnement des Cuma et les conditions de pérennité des groupes.

Le Paysan Tarnais : Vous évoquez notamment les notions de «faire ensemble» et «être ensemble».
Marie-Christine Audrain : Je pense en effet qu'il s'agit des deux piliers des Cuma, et de tout groupe en fait. «Faire ensemble», ce sont toutes les choses mises en œuvre pour arriver à travailler en groupe comme le planning de prêt des matériels, les conditions de travail, etc. «Etre ensemble», c'est plus ce qui touche à la vie du groupe, la tenue des réunions, la répartition des responsabilités... Réussir ces deux aspects, c'est avoir une Cuma à la fois efficace et rigoureuse et où l'ambiance du groupe est vraiment bonne et conviviale !

La prochaine assemblée générale de la FDCuma du Tarn se déroulera le 15 janvier, à la salle des fêtes de Villeneuve-sur-Vère, à partir de 9h30.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2580 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 2580 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui