Le Paysan Tarnais 20 mars 2015 à 08h00 | Par A. Renault

Blonde Pays d’Oc : rendez-vous aujourd'hui jeudi 26 mars pour la vente aux enchères à Aussac

Blonde Pays d’Oc organise le 26 mars à Aussac, sa vente aux enchères annuelle. Avec des nouveautés pour cette édition 2015.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La vente aux enchères de génisses et de jeunes mâles aura lieu le 26 mars à partir de 10h30 au centre d’élevage d’Aussac.
La vente aux enchères de génisses et de jeunes mâles aura lieu le 26 mars à partir de 10h30 au centre d’élevage d’Aussac. - © Le Paysan Tarnais


Blonde Pays D’Oc prépare activement la vente aux enchères de génisses et de jeunes mâles qui aura lieu le 26 mars à partir de 10h30 au centre d’élevage d’Aussac. « Ce sera un grand cru. Nous avons ajouté 10 génisses ce qui porte à 87 le nombre d’animaux à la vente. La qualité des animaux est vraiment au top. Pour la seconde année, nous proposerons à la vente des mâles entre 15 et 18 mois. Nous profitons aussi de cette journée pour proposer un forum génétique d’exception avec des embryons, des doses et des vaches gestantes à la vente ainsi que trois taureaux adultes. » La restauration du midi sera assurée par un éleveur du Lot-et-Garonne.


L’actualité est décidemment chargée depuis le début de l’année pour Blonde pays d’Oc. Déjà, il y a quelques semaines, dans le cadre du salon de l’agriculture à Paris, une vente aux enchères de vaches bouchères avait couronné 6 vaches dont 4 de la région Midi-Pyrénées et une du Tarn, Charmante, du Gaec de la Bouissonnade à Moulin-Mage. Pour Damien Blanc, éleveur et animateur de l’association Blonde Pays d’Oc, «cette vente est en quelque sorte un record avec des prix entre 10,80€/kg et 18,80€ /kg. On ne connait pas encore les poids carcasse car les animaux seront abattus cette semaine.» Damien Blanc note que les acheteurs sont des chevillards habitués qui travaillent pour des bouchers ou des responsables de rayon traditionnels dans la grande distribution. «La vente est très positive et la race est à nouveau plébiscitée parce qu’elle n’est pas standardisée. Chaque terroir d’élevage compte et c’est ce qui fait son identité.»

Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2588 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 2588 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui