Le Paysan Tarnais 02 avril 2009 à 15h07 | Par Y. Ferrie - CA81

«Dérogation tournesol» : toutes les précisions

La «dérogation tournesol» est maintenant officielle. Voici les principaux éléments de l'arrêté du 25 mars 2009 modifiant l’arrêté du 9 novembre 2005 relatif à la lutte contre le mildiou du tournesol.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Nous connaissons maintenant les dispositions définitives de la « dérogation tournesol ». Voici les principaux éléments de l'arrêté du 25 mars 2009 modifiant l'arrêté du 9 novembre 2005 relatif à la lutte contre le mildiou du tournesol :

«Par dérogation à l'article 3 de l'arrêté du 9 novembre (...), la mise en culture de tournesol sur précédent tournesol est autorisée jusqu'au 15 juin 2009.
La dérogation visée à l'article 1er du présent arrêté est accordée dans les conditions cumulatives suivantes :
- obligation de semer une variété différente de celle implantée sur la parcelle en 2008 ;
- obligation d'utiliser une variété résistante, a minima, aux races 710, 703 et 304.
- obligation d'utiliser des semences non traitées à l'aide d'une préparation phytopharmaceutique à base de méfénoxam autorisée à la mise sur le marché des intrants visant un usage tournesol « Traitement de semences » mildiou.
- obligation d'utiliser des semences certifiées.
Il est recommandé de compléter ces obligations par les dispositions cumulatives suivantes :
- semer sur un sol bien ressuyé, le semis est effectué au moins cinq jours après une période pluvieuse ;
- ne pas semer la veille d'une forte pluie annoncée ;
- assurer une destruction précoce des repousses de tournesol ;
- effectuer un contrôle maximal des adventices de la famille des composées sensibles au mildiou.
Tout usage de la dérogation prévue à l'article premier du présent arrêté est soumise à déclaration préalable auprès du service chargé de la protection des végétaux de la direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt, a minima dans les trois jours qui précèdent le semis.»

Cliquez ici pour télécharger le courrier-type de dérogation

D'un point de vue pratique, le plus prudent consiste bien entendu à éviter de semer du tournesol à la suite d'un tournesol. Vous avez la possibilité de semer par exemple du sorgho, suivi en 2010 d'un tournesol afin de ne pas risquer la fusariose sur une céréale et de «retomber sur ses pattes» au niveau de l'assolement. L'élimination des repousses de tournesol ne peut se faire qu'à la binette ou à la bineuse ...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2572 | mai 2018

Dernier numéro
N° 2572 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui