Le Paysan Tarnais 03 mai 2018 à 08h00 | Par D. Monnery

Des installations dans le Tarn en hausse et mieux aidées en 2017

La Chambre d’agriculture du Tarn a publié les chiffres relatifs à l’installation des nouveaux agriculteurs en 2017. Zoom sur les indicateurs les plus parlants et les nouveaux dispositifs en place.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Le Paysan Tarnais

Le comité d’orientation transmission installation de la Chambre d’agriculture du Tarn s'est réuni le 5 mars et a livré le bilan de son activité 2017. Les chiffres apportent un éclairage intéressant sur la réalité de l’installation dans le département.

Des installations en hausse

63 dotations jeunes agriculteurs (DJA) ont été accordées dans le département en 2017, contre 52 en 2016. «Cette hausse s’explique notamment par l’amélioration de l’attractivité de la DJA», constate Arnaud Pousthomis, chef du service entreprises et territoires de la Chambre d’agriculture du Tarn. Cette aide atteint en effet 29 551 € en zone défavorisée (contre 16 200€ en 2016) et 41 910 € en zone montagne (contre 28 125 € en 2016).

Le profil des jeunes installés

En 2017, ils sont à 83 % des hommes, âgés de 28 ans en moyenne. 37 % d’entre eux s’installent hors cadre familial. Deux tiers s’installent en élevage (64 %), 41 % en circuit court et 21 % en bio. À noter une nette progression des installations en société : 71 % (contre 59 % en 2016). «Ce sont surtout les «hors cadre familial» qui s’installent plus en société qu’avant, car c’est plus sécurisant, le travail est mieux partagé, etc.», souligne Arnaud Pousthomis.

Ces profils diffèrent de ceux des rendez-vous pris au point accueil Installation (PAI) de la Chambre d’agriculture du Tarn, premier contact pour tout porteur de projet. 254 candidats y ont été reçus. 39 % d’entre eux étaient des femmes, d’un âge moyen de 32 ans et à 60% en hors cadre familial avec une forte diversité de production. Même si certains agriculteurs s'installent sans aides, cela montre que contrairement à d'autres secteurs, il est moins facile de concrétiser une idée en projet.

Par contre, la pérennité après installation est supérieure au commerce ou à l'artisanat

S'installer a un coût

Le coût moyen d’une installation (investissements de reprise et développement sur 4 ans) en 2017 est de 262 572 € en 2017. Ce coût varie fortement selon le modèle d’installation choisi. En société, il atteint 290 000 €, avec un taux de subventions de 11 % e 29 % d’autofinancement. En individuel, le coût moyen d’installation se porte à 165 000€, avec un taux de subvention de 7 % et 18 % d’autofinancement. Ces coûts sont élevés mais globalement stables par rapport à l'année précédente.


Retrouvez quelques chiffres et les nouvelles aides du Conseil régional dans l'édition en ligne

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2572 | mai 2018

Dernier numéro
N° 2572 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui