Le Paysan Tarnais 29 mai 2013 à 09h38 | Par S. Lenoble

Eau - Retenue de Sivens : une coupe bientôt pleine !!

Depuis des années, on entend parler du projet de retenue de Sivens sur la commune de Lisle sur Tarn. Voilà déjà 3 ans que les choses semblent évoluer dans le bon sens.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

 

Il y a plus d’une trentaine d'années, face aux problèmes d'inondations et d'étiage que connaissait déjà la rivière, le projet de retenue de Sivens voyait le jour, avec une entrée essentiellement liée aux usages agricoles.

La retenue de Sivens, de 1.5 millions de m3 sur 40 hectares, dont 12.5 ha de zone dite humide, est donc devenue vitale pour un territoire qui s’étend du Tarn au Tarn & Garonne en passant par la Haute-Garonne. En retenant les eaux des pluies et de ruissellement, les impacts favorables se feront sentir sur 52 km de vallée.

Cruciale sur le plan économique et social,  ce projet pourrait permettre de diversifier les productions agricoles, de garder  et même développer une agriculture de proximité et significativement de préserver des emplois locaux. Au delà de l’activité agricole, il s’agit de maintenir une population rurale suffisante, favorable au maintien de services de proximité (santé, administratif, etc.). Les petites communes le long du Tescou ne doivent pas devenir de simples villages dortoirs dans un désert rural.

Elle est vitale sur le plan environnemental.

 

Le groupe de l'association Vie eau Tescou reste mobilisé. Ici en 2012, M. Paulin, conseiller général, dans un lit asseché du Tescou
Le groupe de l'association Vie eau Tescou reste mobilisé. Ici en 2012, M. Paulin, conseiller général, dans un lit asseché du Tescou - © Le paysan tarnais

Le Conseil Général du Tarn vient d’ailleurs de confirmer son engagement, lors de la commission permanente du 17 mai dernier.

Nous ne pouvons pas confisquer une fois de plus aux générations futures cet atout de territoire. Au-delà de ce qui a pu être mentionné dans des articles d’opposants aux projets, les mesures environnementales non pas été prises à la légère. En effet sur un investissement de 7.5 millions d’euros, pratiquement 30% sont prévus pour les mesures de compensation des zones humides.

Quant aux charges de fonctionnement soit 205 000€, c’est plus de 85% qui sont affectés au suivi environnemental !

Ainsi, il ne s’agit pas d’assouvir les besoins d’une poignée d’agriculteurs chasseurs de primes PAC. Bien au contraire, le projet de Sivens concerne tous les riverains et tous les acteurs économiques de la vallée. Un seul objectif pour les pro-retenue, assurer un avenir à ce territoire pour les générations futures et éviter son abandon. Il ne s’agit pas de traiter le sujet du seul angle « environnemental » pour faire plaisir à un petit groupe d’invétérés du 100% vert !

Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2596 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2596 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui