Le Paysan Tarnais 21 juin 2012 à 11h34 | Par FDSEA 81

Eau - Zones vulnérables : pour FDSEA et JA, le projet de la Dreal est inacceptable et la colère gronde

La direction régionale de l'Environnement (Dreal) a dévoilé son projet de zonage sur le bassin Agour-Garonne afin de lutter contre la pollution des eaux par les nitrates. Le Tarn réagit.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les premiers comités d’accueil syndicaux ont accompagné la DREAL lors de sa présentation officielle le 19 juin à Toulouse.
Les premiers comités d’accueil syndicaux ont accompagné la DREAL lors de sa présentation officielle le 19 juin à Toulouse. - © Le Paysan Tarnais

la DREAL, a enfin dévoilé, le 14 juin au soir, son premier projet de zonage pour les zones vulnérables. Sur ces secteurs, l’objectif est de lutter contre la pollution des eaux par les nitrates. La Commission Européenne avait jugé le précédent programme français insuffisant et plus particulièrement sur le bassin Adour Garonne. La France a donc décidé de « durcir » sa position sur les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées en proposant un nouveau zonage plus élargit.

 

La FDSEA, les JA et la chambre d’agriculture du Tarn ont participé à de nombreuses discussions départementales et régionales pour y défendre l’intérêt des agriculteurs. Les syndicalistes allant même jusqu’à réaliser leurs propres analyses, pour comparer leurs résultats à ceux fournis par l’administration et interpeller tous les candidats aux élections législatives en pleine campagne électorale le 1er juin.

 

Aujourd’hui, la FDSEA, les JA et la chambre d’agriculture contestent cette proposition et continuent à défendre activement les agriculteurs, durant cette phase décisive de négociations, qui par un curieux hasard de calendrier, coïncide avec la période des grands travaux sur les exploitations agricoles... La colère gronde et déjà les premiers comités d’accueil syndicaux ont accompagné la DREAL lors de sa présentation officielle le 19 juin à Toulouse. Si des avancées significatives ne sont pas validées par la DREAL pour rendre cette réforme « plus juste » les positions vont se durcir préviennent les syndicalistes.


- © Dreal - Agence de l'Eau - CACG - Paysan Tarnais

 

Parmi les nombreux sujets de contestation, la DREAL étudie la possibilité de ne zoner que les bassins versants et les masses d’eau concernés, comme le souhaite le syndicalisme, au lieu des limites administratives des communes. La carte ci-contre tient compte de ces 2 possibilités :

• en foncé, la proposition avec les limites du zonage correspondant au bassin versant et la masse d’eau concernés ;

• en plus clair, la proposition avec les limites du zonage correspondant aux limites administratives des communes touchées par le bassin versant ou la masse d’eau.


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2496 | décembre 2016

Dernier numéro
N° 2496 | décembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui