Le Paysan Tarnais 30 mars 2016 à 08h00 | Par S. Lenoble

Eclairage dans les bâtiments d'élevage : un réaménagement de stabulation plus que convaincant !

A l'installation de Matthieu Vieilledent, en 2008, sur l'exploitation laitière familiale à Pampelonne, un important projet de rénovation des bâtiments a été entrepris. Un nouvel outil de travail qui convient mieux aux éleveurs mais aussi aux vaches !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Polyester en pignon, polycarbonate en toiture et en bardage.
Polyester en pignon, polycarbonate en toiture et en bardage. - © Le Paysan Tarnais

Lorsque Matthieu Vieilledent a rejoint son père, Jean-Paul, au sein de l'Earl Vieilledent en 2008, les éleveurs ont décidé de réaménager les bâtiments existants. Ils ont réutilisé les deux structures et les ont complétées par un agrandissement pour ne former qu'un seul et unique bâtiment (cf. schéma ci-dessous). Habitués à travailler dans un espace confiné et sombre, les Vieilledent souhaitaient vraiment avoir de la lumière et du volume. Ils ont donc suivi les préconisations habituelles pour les translucides en toiture, qu'ils ont complété par des éclairants en pignon et en bardage. «Nous avons hésité à faire tout le long pan mais finalement, on a fait 2 plaques par travée. Cela correspond environ à la moitié de la surface du bardage, c'est déjà très lumineux. Et puis, cela nous a permis de maintenir une bonne ventilation avec le bardage bois à côté.»

Que ce soit pour les bardages ou la toiture, les Vieilledent ont choisi des plaques en polycarbonate. «C'est un surcoût conséquent mais nous tenions à avoir un matériau qui vieillit bien et qui ne jaunit pas. Nous avons même remplacé les translucides en polyester qui étaient présents sur les anciennes toitures. Sauf une. Et la différence se voit ! Nous sommes restés sur le polyester pour les translucides en pignon. C'était moins stratégique à cet endroit là, cela nous a permis d'économiser un peu.» Les éleveurs sont très satisfaits du résultat. «C'est vraiment un plaisir de travailler dans un bâtiment lumineux. On allume beaucoup moins souvent en journée. Côté éclairage artificiel, nous avons bien amélioré aussi. Même quand il fait nuit, c'est plus confortable !»

Une meilleure ambiance générale

Avec l'aménagement du nouveau bâtiment, les Vieilledent sont passés d'une stabulation libre aire paillée aux logettes paillées. «Entre ce changement, la place gagnée et l'éclairage, l'ambiance générale du bâtiment a changé du tout au tout. On le sent nous, éleveurs, et on le voit vraiment sur nos vaches ! Déjà, notre taux de cellules a considérablement diminué. Ensuite, les chaleurs s'expriment bien mieux. Avec une meilleure détection, nous faisons réaliser les inséminations artificielles au bon moment et cela se retrouve dans les résultats de reproduction. Nous avons amélioré beaucoup de choses avec ce nouveau bâtiment.» Une bonne base de travail donc pour l'arrivée de Rémi Vieilledent, le frère de Matthieu, qui vient tout juste d'intégrer l'exploitation familiale !

S. LENOBLE

- © Le Paysan Tarnais



Retrouvez l'intégralité du dossier "Eclairage dans les bâtiments d'élevage" dans l'édition en ligne

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2572 | mai 2018

Dernier numéro
N° 2572 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui