Le Paysan Tarnais 27 septembre 2013 à 10h11 | Par A.Renault

ELEVAGE - L’action technique, le fil rouge de La Maison de l’Elevage du Tarn

La Maison de l’élevage du Tarn a tenu son assemblée générale à Albi le 12 septembre. La structure adapte ses services pour proposer répondre aux besoins de la diversité de l’élevage tarnais

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La tribune de l'AG de la Maison de l'élevage du Tarn : (de g. à d.) , Alain Trouche, (CA81), Hervé Tourmente (préfecture), Christian Galzin (Maison de l'élevage), Patricck Gayrard (Maison de l'élevage) et Goerges Paulin (Conseil général)
La tribune de l'AG de la Maison de l'élevage du Tarn : (de g. à d.) , Alain Trouche, (CA81), Hervé Tourmente (préfecture), Christian Galzin (Maison de l'élevage), Patricck Gayrard (Maison de l'élevage) et Goerges Paulin (Conseil général) - © A. RENAULT - Le Paysan Tarnais

Christian Galzin, président de la Maison de l’Elevage l’a rappelé : « les sujets d’actualité sont particulièrement nombreux en cette rentrée de septembre. Avec la réforme de la PAC, l’extension de la zone vulnérable, les cours des productions qui ne sont pas toujours à la hauteur, le prix des intrants toujours à un niveau élevé, sans oublier le climat de ce printemps qui n’a pas facilité l’implantation des cultures et la récolte des fourrages. »

Pour l’élevage tarnais, la situation est compliquée. Et le président de la Maison de l’élevage de poser cette question : « Où va l’élevage ? » rappelant aussi le poids économique de l’agriculture sur le département. « Un éleveur représente 7 emplois induits ! L’élevage a une part importante dans la consommation économique et dans la gestion des paysages et de l’environnement. »

Or les éleveurs tarnais manquent de visibilité sur leur avenir. La crise sanitaire de la FCO, bien que terminée, à laisser des traces. Le virus de Schmallenberg est venu ajouter son lot de difficulté, puisque le cheptel tarnais a été touché à différents niveaux. « La solidarité entre les éleveurs compensera partiellement seulement le manque à gagner » selon Christian Galzin.

Nouvelle organisation

Dans ce contexte morose, la Maison de l’élevage n’est pas restée atone et figée. « Notre fil rouge, c’est l’action technique. Nous allons tout faire pour relever ce défi. » Celui d’accompagner toujours plus et toujours mieux les éleveurs. « Nous faisons de gros efforts sur l’organisation de la structure, sur la formation des agents, sur l’évolution des métiers et sur la communication. »





Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2572 | mai 2018

Dernier numéro
N° 2572 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui