Le Paysan Tarnais 05 mars 2012 à 15h43 | Par Le Paysan Tarnais

Elevage - S'installer en élevage, oui, mais à plusieurs ! Une vidéo du Paysan tarnais

Le Paysan tarnais a réalisé un reportage vidéo sur le Gaec des pins, à Sorèze. Sur cette exploitation en bovins lait, deux jeunes ont récemment rejoint Francis Thomières.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le Paysan tarnais a réalisé un reportage vidéo sur le Gaec des pins, à Sorèze. Sur cette exploitation en bovins lait, deux jeunes ont récemment rejoint Francis Thomières. Olivier Miquel, 27 ans, originaire du Tarn, est installé depuis octobre 2010. Tony Leray, 25 ans, fils d’éleveurs laitiers en Bretagne, est en cours d’installation. Ce dernier revient sur l’histoire de ce nouveau Gaec, atypique, qui a démarré par une recherche d’associés via le journal télévisé. Il explique pourquoi il souhaitait s’installer en groupe, comment le Gaec s’est mis en place, comment il fonctionne aujourd’hui. En parallèle, Virginie Rousselin, animatrice de l’association tarnaise pour le développement de l’agriculture de groupe (Atag), rappelle les grands «principes» d’une installation à plusieurs, les avantages, les inconvénients et surtout les pièges à éviter !

Pour Sébastien Perrier, pas de doute, c'est principalement le fait de travailler à plusieurs qui lui permet de dégager du temps.
Pour Sébastien Perrier, pas de doute, c'est principalement le fait de travailler à plusieurs qui lui permet de dégager du temps. - © Le Paysan Tarnais

Un thème d'actualité

La "vivabilité" et les conditions de travail en agriculture sont des sujets qui occupent de plus en plus de place. C'était le thème du dernier rendez-vous presse organisé par Jeunes Agriculteurs du Tarn. Mercredi 22 février, le syndicat avait invité plusieurs médias tarnais à Lisle-sur-Tarn, sur l'exploitation du Gaec Perrier. Travail à plusieurs, réorientation des ateliers, automatisation des tâches sur l'élevage laitier, réflexion sur les techniques de production... Sébastien Perrier, installé depuis début 2010, met tout en oeuvre afin de dégager du temps pour sa vie de famille et sa passion, le moto-cross. "C'est important pour moi de pouvoir couper, partir à l'extérieur... J'en ai besoin pour pouvoir revenir en forme."

L'idée, à travers ce rendez-vous, était de montrer au grand public l'attention portée à la vivabilité des projets des candidats à l'installation. "Très souvent maintenant, les conjointes travaillent à l'extérieur" explique Benoît Arnaud, nouveau secrétaire général adjoint de JA du Tarn. "Cela oblige à la réflexion sur l'équilibre à trouver entre vie professionnelle et vie privée. Nous aussi agriculteurs, nous avons le droit à une vie de famille, à voir nos copains, à faire du sport, à avoir des loisirs... Mais c'est vrai que ce n'est pas forcément simple et que cela demande quelques aménagements, quelques concessions. C'est pour ça que JA du Tarn sensibilise les porteurs de projet à cet aspect social des choses lors de leur parcours à l'installation. Après chacun place son curseur où il veut, où il peut parfois, mais au moins, nous faisons en sorte qu'ils en prennent conscience."

Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2479 | juillet 2016

Dernier numéro
N° 2479 | juillet 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui