Le Paysan Tarnais 16 novembre 2012 à 17h19 | Par S. Lenoble

Energie - Bernard Tressols : «nous économisons entre 3 et 4000 litres de fioul par an»

Bernard Tressols est agriculteur en Gaec à Cordes. Il a suivi une formation sur l’éco-conduite avec la FDCuma et la chambre d’agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ils ont suivi une formation sur l’éco-conduite des tracteurs organisée par la FDCuma sur deux jours.
Ils ont suivi une formation sur l’éco-conduite des tracteurs organisée par la FDCuma sur deux jours. - © Le Paysan Tarnais

Bernard Tressols a fait les calculs. «Sur un an, nous économisons entre 3 et 4 000 litres de fioul depuis que nous appliquons la méthode de conduite économique.» L’agriculteur est en Gaec avec son fils Vincent sur la commune de Cordes. Ils ont suivi une formation sur l’éco-conduite des tracteurs sur deux jours. «La première étape a été de passer les tracteurs au banc d’essai. C’était important pour nous de savoir s’ils rendent bien leur puissance. Et puis, nous sommes penchés plus précisément sur la conduite économique des tracteurs, sur le plan théorique et sur le plan pratique.»

Une double approche qui, pour Bernard Tressols, est particulièrement complémentaire. «Les apports en salle permettent de bien comprendre comment les moteurs fonctionnent. Notamment, toutes les notions de couple, de puissance, de régime… Ensuite, on passe au champ pour tester différentes conduites. Et tout ça est mesuré, en registré et est analysé tous ensemble. Ce retour direct est très intéressant parce qu’on visualise très bien quand on est efficace ou quand on brûle du fioul pour rien !»

Arriver à perdre ses habitudes

Depuis la formation, Bernard Tressols travaille à environ 1750 tours / minute, alors qu’il était plutôt à 2200 tours / minute avant. «Les jeunes sont davantage sensibilisés à tout ça. Mais pour notre génération, c’est un vrai changement. Il faut un moment avant de réussir à abandonner nos reflexes. On ne voit plus les tours monter, on a toujours peur de caler. On n’a pas l’impression d’être efficace. Mais finalement, on se rend bien compte que le travail est le même. On a juste appris à mieux connaître notre outil et à mieux l’utiliser, tout simplement. C’est une évolution qui ne coûte rien à mettre en place et qui permet quand-même de bonnes économies !»




Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2596 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2596 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui