Le Paysan Tarnais 28 août 2014 à 08h00 | Par A. Renault - S. Lenoble

Equipement - Maïs semences : un goutte à goutte de surface et l'irrigation en intégrale automatisés

Pascal Roblin, agriculteur à Parisot, a automatisé son système d’irrigation intégrale et utilise le goutte à goutte de surface pour son maïs semence. Motivations et fonctionnement de ces équipements.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une fois, le goutte-à-goutte fixé en bout de rang, l’avancement du tracteur permet de dérouler simplement les tuyaux dans une petite tranchée. (© Le Paysan Tarnais) Le système racinaire des maïs semences s'est développé en direction du tuyau de goutte à goutte sur une profondeur de 30 cm environ. © Le Paysan Tarnais La gestion automatisée de l'intégrale permet d'assurer l'irrigation là où le pivot ne peut aller. Les sprinklers sont placés sur des lignes qui peuvent être regroupées en secteur. © Le Paysan Tarnais Le système est géré par une télécommande qui permet de programme les électrovannes : durée, cycles, répétitions... © Le Paysan Tarnais Le système est géré par une télécommande qui permet de programme les électrovannes : durée, cycles, répétitions... © Le Paysan Tarnais

 

Pascal Roblin à Parisot a mis en place sur son exploitation un goutte à goutte de surface pour l’irrigation de deux parcelles de maïs semences.

- l’une de 3 hectares avec un système annuel, qui est retiré puis recyclé dès la fin de la campagne ;

- l’autre de 2 hectares avec un système pluriannuel plus cher à l’investissement, il présente cependant l’avantage de pouvoir être réutilisé chaque année.

La fertilisation est également apportée par la voie du goutte à goutte. Un système permet de suivre la consommation énergétique mais aussi l’état hydrique du sol.

L’agriculteur a également souhaité automatiser le pilotage de l’irrigation avec le goutte à goutte de surface. Des vannes ont été placées à cet effet, chacune gérant 8 rangs de goutte à goutte. Chacune est pilotée par un automate mis au point par l’entreprise Comsag. Un logiciel traite les données collectées :

- par les 6 sondes capacitives qui évaluent la réserve en eau du sol ;

- par la station météo qui renseigne sur la température, l’hygrométrie de l’air, la pluviométrie, la vitesse du vent…

En fonction des ETP calculés, les apports sont maintenus ou pas.

Avec un goutte à goutte en surface, les apports sont généralement quotidiens.

En plus de l’automatisation du système par goutte à goutte, Pascal Roblin utilise la gestion automatisée en couverture intégrale à l’aide d’un pivot et de sprinklers (photo 3). Ce système, encore peu utilisé, existe pourtant depuis une quinzaine d’année. L’agriculteur, peut, à l’aide d’une télécommande, programmer et diriger une série de d’électrovannes (photo 4 et 4 bis) installées soit sur des lignes de sprinklers, soit sur des secteurs entiers. Les programmateurs et électrovannes programmables permettent d’asservir les tours d’eau de chaque position par programmation d’une durée identique de fonctionnement, assurent une dose homogène sur la position si la pression à l’entrée de chaque position est similaire et permettent une automatisation du fonctionnement.


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Que ce soit pour la parcelle où le système est posé sur le sol pour la partie semi-enterrée, dans les deux cas, l’enjeu est d’arriver à passer le moins de temps possible à la mise en place. Chez Pascal Roblin, c’est une bineuse qui a été adaptée à cet effet.

En vidéo : https://www.facebook.com/video.php?v=838798482816660&set=vb.396867427009770&type=2&theater

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2496 | décembre 2016

Dernier numéro
N° 2496 | décembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui