Le Paysan Tarnais 05 juillet 2012 à 17h54 | Par S. Lenoble

Expérimentation - Inéopôle formation a inauguré 4 salles de classe 100% locales sur son site de Brens

Lundi 25 juin, Inéopôle formation inaugurait quatre nouvelles salles de classe dans un bâtiment énergétiquement très performant et aux matériaux locaux. Retour sur cette initiative originale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le nouveau bâtiment d'Inéopôle formation à Brens (© Le Paysan Tarnais) L'architecte, Max Faramond, détaille le projet... © Le Paysan Tarnais ... aux personnes présentes à l'inauguration, lundi 25 juin © Le Paysan Tarnais Xavier Michelin, président national MFR, était aussi là © Le Paysan Tarnais Après le traditionnel coupé de ruban... © Le Paysan Tarnais ... la visite du bâtiment © Le Paysan Tarnais Les isolants : paille de blé © Le Paysan Tarnais Les isolants : résidus de maïs © Le Paysan Tarnais Les isolants : laine de mouton © Le Paysan Tarnais Les isolants : paille de lin © Le Paysan Tarnais Bardage bois sur certaines façades © Le Paysan Tarnais Au final, 3 salles de classe... © Le Paysan Tarnais ... et un laboratoire ! © Le Paysan Tarnais

Penser global, agir local. C’est le credo d’Inéopôle formation depuis de nombreuses années. Et le nouveau bâtiment, dont la maison familiale et rurale de Brens vient de se doter, ne déroge pas à la règle. «Nous avons voulu construire de manière un peu innovante» explique Henri Redoulès, éleveur de Vénès et président de la MFR. «Nous avons cherché à utiliser des matériaux locaux et à atteindre un très haut niveau de performance énergétique. De par tous ces aspects, cette construction est une pierre de plus à notre démarche de développement durable.»

 

Inauguré lundi 25 juin, par une forte chaleur extérieure, le bâtiment a surpris les personnalités et les invités présents par la fraîcheur de son intérieur. «C’est un bâtiment à très forte inertie» explique Max Faramond, l’architecte du projet. «Il faudra quasiment 2 ans pour qu’il soit définitivement en fonctionnement. La consommation en énergie devrait alors être inférieure à 45 kWh / m² et par an. Mais, d’ores et déjà, on peut ressentir le confort thermique que la conception apporte.»

 

La clé d’une telle inertie ? La masse. Autour d’une ossature bois, en douglas des forêts tarnaises, des murs de près de 60 cm de large. Près de 120 m3 d’isolants ont été utilisés et 4 matériaux encore peu communs dans le bâtiment : la paille de blé, les résidus de maïs, la paille de lin et la laine de mouton. Là encore, priorité sur le local. «Nous tenions à explorer cette valorisation des sous-produits agricoles» souligne Henri Redoulès. «Même si nous ne sommes pas encore sur de gros volumes, c’est important de savoir que c’est un débouché qui existe.»

 

Cette solide isolation est complétée par le seul matériau qui peut accumuler l’humidité en grande quantité sans s’abîmer : la terre crue. «A elle seule, elle peut réguler l’hygrométrie du bâtiment. Et cela, les anciens l’avaient bien compris. Nous n’avons fait que reproduire ce qu’il se faisait avant ! Nous avons donc voulu bâtir les murs avec l’argile que nous avons trouvé sous nos pieds.» Mais voilà. Depuis toutes ces années, le savoir-faire des générations précédentes a été un peu oublié. Monter des murs en terre banchée s’est avéré trop compliqué et trop long à mettre en œuvre. Il a donc fallu avoir recours à d’autres techniques. C’est finalement les briques de terre crue qui ont pris le relais. Le bardage bois sur certains murs, la toiture végétalisée et la ventilation double-flux complètent la conception de ce bâtiment écologique.




Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2587 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 2587 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui