Le Paysan Tarnais 21 octobre 2015 à 08h00 | Par GDS Tarn - ALMA

Fièvre catarrhale : les zones de protection et de surveillance fusionnent

Un arrêté ministériel a modifié la zone règlementée. La France ne connait désormais qu'une seule zone règlementée suite à la fusion des zones de protection et de surveillance.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Situation au 15 octobre 2015
Situation au 15 octobre 2015 - © Le Paysan Tarnais

Le conseil national d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV) s'est réuni le mardi 20 octobre pour examiner l'évolution du dispositif sanitaire concernant la FCO. Le sérotype 8 est considéré comme endémique dans la zone règlementée de France continentale. Un arrêté ministériel a modifié la zone règlementée. La France ne connait désormais qu'une seule zone règlementée suite à la fusion des zones de protection et de surveillance. Cette zone comprend l'intégralité de certains départements si 85% des bovins se trouvaient déjà à moins de 150 km d'un foyer. C'est le cas des départements de l'Aveyron et du Lot pour notre région. Les départements qui ont entre 25% et 85 % de leurs bovins à moins de 150 km d'un foyer conservent une ligne de partage entre zone indemne et zone règlementée. C'est le cas du Tarn et du Tarn et Garonne. Pour le Tarn cela concerne les 57 communes intégrées dans la zone de surveillance la semaine dernière. Les conditions de mouvements sont présentées dans le tableau ci-dessous. Les animaux peuvent circuler librement à l'intérieur de la zone règlementée ou de la zone indemne. Les conditions de vaccination contre le BTV8 sont maintenues notamment pour les animaux destinés aux échanges ou à l'export.

Signature d'un protocole d'accord avec l'Italie

Un protocole d'accord a été signé le 16 octobre entre les services vétérinaires français et italien autorisant la remise en route des exportations de bovins et d'ovins vers l'Italie, en provenance de la zone réglementée française. Cette zone a été mise en place à la suite de la détection de foyers de fièvre catarrhale ovine (FCO) début septembre (sérotype 8). Les exportations notamment de broutards étaient depuis à l'arrêt. Le protocole autorise les mouvements d'animaux âgés de plus de 90 jours s'ils sont vaccinés et si au moins dix jours se sont écoulés à partir de la seconde injection, et de ceux âgés de moins de 90 jours si leur mère est vaccinée.


- © DDSPP

La position de la FDSEA du Tarn

Le nord du département (57 communes) reste en zone réglementée car plus de 25 % des cheptels bovins, ovins et caprins tarnais y sont situés et se trouvent à moins de 150 km d'un foyer. Cette délimitation obéit à une règle rigide alors que la zone concernée est à la limite de ce seuil. La FDSEA du Tarn espère que la situation évoluera rapidement et se positionne pour un passage de l'ensemble du département en zone indemne. Faciliter le commerce des animaux dans un contexte d'entrave sanitaire à la circulation et de crise de l'élevage, est l'objectif syndical poursuivi.

 

Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2496 | décembre 2016

Dernier numéro
N° 2496 | décembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui