Le Paysan Tarnais 27 octobre 2016 à 08h00 | Par S. Lenoble

Films d’élevage, ficelles et filets : bilan de la collecte 2016 de la FDCuma

La collecte plastique organisée par la FDCuma est en hausse de 14% par rapport à l’année dernière. L’objectif reste de maintenir la qualité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FDCuma81

Le service de collecte annuel proposé aux agriculteurs tarnais s’est largement inscrit dans les habitudes. Ce service permet aux agriculteurs de s’acquitter plus facilement de l’obligation de se débarrasser proprement d’une partie de leurs déchets d’élevage. Les films d’enrubannage, les bâches d’ensilage, les ficelles et les filets étant arrivés en fin de vie sur l’exploitation trouvent un second souffle via leur recyclage. Dans le cadre de son conventionnement avec Adivalor pour la réalisation de la collecte, la FDCuma organise la collecte, assure la communication, et les demandes d’enlèvement pour chacun des points de collecte. Adivalor mandate les transporteurs pour l’enlèvement des plastiques collectés, et rémunère, sous conditions, les quantités collectées à la FDCuma.

+ 14% de volume de collecte en 2016

La belle croissance connue en 2015 se confirme cette année avec une augmentation globale de 14% des volumes collectés. Pour maintenir la qualité des produits collectés obtenues depuis l’opération 2014, la FDCuma rencontre les responsables de point de collecte avant et après l’opération. Ces visites sont un gage de respect du cahier des charges pour le récupérateur et une occasion pour la FDCuma d’être à proximité de l’ensemble des bénévoles qui font la réussite de cette opération. La législation tendant vers l’interdiction des stocks de déchets en bout de champs, les partenariats avec les coopératives, magasins agricoles et le syndicat Tryfil se renforcent. Certaines Cumas continuent toutefois à organiser la collecte auprès de leurs adhérents et assurent le transfert des films, ficelles et filets usagés sur l’un des points de collecte départementaux. Au total, ce sont 242 tonnes de films d’enrubannage et de bâches d’ensilage, 61 tonnes de ficelles et 48 tonnes de filets qui ont été collectés. Malgré l’augmentation des contraintes, les volumes augmentent : +7 % de films d’élevage, +33 % de ficelles et filets.

La qualité de la collecte aussi en hausse

Pour la seconde année, les Cuma et les coopératives partenaires de l’opération ont pu se procurer les sacs jaunes de 250 l, nécessaires au conditionnement des ficelles, filets et éventuellement enrubannage, en passant commande auprès de la FDCuma dès le mois de novembre 2015. Cette méthode fait ses preuves puisque le bilan montre un taux de retour de 92%.

Dans la continuité des bons résultats obtenus en 2015, l’opération 2016 fait état d’un bilan quantitatif et qualitatif satisfaisant. La quantité de films d’élevage collectés a progressé de 7%. « Nous maintenons les niveaux de collecte des années 2007-2008, alors même que les contraintes de conditionnement sont plus dures. 100% des films collectés ont été valorisés en 2016 » explique la FDCuma du Tarn.

A. Renault

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'édition en ligne

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2580 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 2580 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui