Le Paysan Tarnais 06 avril 2016 à 08h00 | Par S. Lenoble - A. Renault

Foire agricole de Réalmont : la crise de l'élevage reste dans tous les esprits...

Réalmont avait rendez-vous avec l'agriculture ce week-end des 2 et 3 avril. Une grande fête de la ruralité et de l'élevage qui n'enlève pourtant pas l'arrière goût amer que laisse la crise actuelle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dimanche midi, le discours des officiels a été marqué par l'absence des animaux récompensés lors des 3 concours. Les éleveurs voulaient montrer leur désarroi face à la situation actuelle dans de nombreuses filières. (© A. Renault) 1ère Ebony du Gaec des Lattes, 1ère de la section des 4ème / 5ème lactation, mamelle adulte réserve, championne adulte réserve et meilleure laitière du concours. © Le Paysan Tarnais Le jugement du prix de la grande laitière du concours départemental Prim'Holstein à Réalmont, le samedi 2 avril après-midi. © Le Paysan Tarnais Lastnight des Bessous de l'Earl les Bessous, termine 1ère des génisses 6 mois et championne génisse. Sa réserve vient du même élevage : Lovely Red des Bessous. © Le Paysan Tarnais Bichette du Gaec des Cavazies, à plus de 10 ans, termine 1ère de la section des vaches non suitées de plus de 4 ans. © Le Paysan Tarnais  © Le Paysan Tarnais Le concours départemental de la race Limousine s'est déroulé le dimanche 3 avril matin à Réalmont. © Le Paysan Tarnais Fabuleuse du Gaec Puech, 1ère de la section des vaches non suitées +5 ans et championne suprême. © Le Paysan Tarnais Luisant de l'Earl Barthes, 1er de la section des mâles 9-12 mois et prix de championnat jeune mâle. © Le Paysan Tarnais Le concours départemental de la race Blonde d'Aquitaine s'est déroulé le samedi 2 avril, en matinée. © Le Paysan Tarnais

La foire agricole de Réalmont a une nouvelle fois attiré un public nombreux, surtout le dimanche, avec un soleil radieux. Dans les rues du village, matériel agricole, outils divers, marchandises en tout genre s'offrait aux yeux des visiteurs, donnant à cette 57ème édition, une tonalité plutôt joyeuse.

Sous le chapiteau dédié à l'élevage, la fête était déjà moins perceptible. Bien sûr, il y eu les concours départementaux. Les acteurs du monde de l'élevage avait également répondu présent. Mais la crise de l'élevage était dans tous les esprits. «La fête est un peu gachée, explique cet éleveur laitier accoudé au ring de présentation des animaux. La foire de Réalmont, c'est vrai que c'est un moment sympa mais on n'a pas la tête à faire la fête...» D'ailleurs, dimanche au moment de la remise des coupes aux gagnants des trois concours, il y eu un moment de flottement. Certains auraient souhaité ne pas venir récupérer leurs prix, de la main des élus et représentants des organismes agricoles, en signe de désespoir. Au final, ce sont les animaux vainqueurs qui furent privés de ring. Un geste symbolique pour montrer que sans l'élevage, Réalmont ne serait plus vraiment Réalmont. La remise des prix s'est d'ailleurs faite dans une ambiance particulière, avec d'un côté du ring les élus et personnalités et à l'opposé, les éleveurs. Au centre, un grand vide... Les discours ont également abordé les difficultés actuelles de l'élevage et de l'agriculture en général. A noter toutefois, l'initiative des Jeunes agriculteurs du canton qui ont signé, avec les maires de la communauté de communes Centre Tarn, la charte de bon voisinage. La foire de Réalmont d'ailleurs, est le symbole de cette rencontre et de cette cohabitation entre les néo-ruraux et le monde agricole. En espérant que l'année prochaine, les animaux qui ont remporté un prix à Réalmont reviendront au centre du ring...

A.R.

Retrouvez l'intégralité des palmarès des concours dans l'édition papier et l'édition en ligne

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2596 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2596 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui