Le Paysan Tarnais 30 mars 2017 à 08h00 | Par A. Renault

IBR : de nouvelles obligations en vigueur à compter du 1er avril 2017

L’arrêté ministériel du 31 mai 2016 impose de nouvelles règles de contrôle concernant les mouvements de bovins et de lutte contre l’IBR. A partir du 1er avril, cet arrêté prendra effet. Quelles sont les obligations à respecter ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Le Paysan Tarnais

Après quelques mois de transition et d’information, il est im-portant de noter qu’à partir du 1er avril, l’application de l’arrêté sera effective et il est donc essentiel de respecter les délais de contrôle en matière d’IBR.

1. Je vends un bovin ou je mets un bovin en pension

• Mon cheptel détient l’appellation «indemne IBR» : je n’ai pas de contrôle à réaliser avant le départ de l’animal ;

• Mon cheptel ne détient pas l’appellation «indemne IBR» :

- je dois réaliser un contrôle (individuel ou de mélange) de mon bovin dans les 15 jours avant son départ (excepté à destination directe de la boucherie ou d’un atelier d’engraissement dérogataire en bâtiment fermé et sous condition de transport sécurisé) ;

- je n’ai pas le droit de vendre un bovin positif même vacciné à destination d’un élevage (il ne peut partir qu’à destination directe de la boucherie ou d’un atelier d’engraissement dérogataire en bâtiment fermé). Je dois coller l’étiquette orange fournie par le GDS avant le départ de cet animal.

2. J’achète un bovin ou je prends un bovin en pension

• Il est issu d’un cheptel qui détient l’appellation «indemne IBR» : je contrôle ce bovin par une analyse individuelle de 15 à 30 jours après l’introduction. Sur demande, il m’est possible de déroger à ce contrôle à l’introduction si le transport est maîtrisé (direct d’élevage à élevage sans rupture de charge) ;

• Il est issu d’un cheptel qui ne détient pas l’appellation «in-demne IBR» :

- je vérifie que ce bovin est bénéficié d’un résultat favorable sur un prélèvement réalisé dans les 15 jours qui précèdent le départ du cheptel vendeur ;

- je dois contrôler ce bovin par une analyse individuelle 15 à 30 jours après l’introduction.

Dans tous les cas, je n’ai pas le droit d’introduire dans mon cheptel, un bovin positif même vacciné et tout animal provenant d’un troupeau dont le statut est «non conforme» ou «en cours de gestion».

Pour plus d’informations contactez votre vétérinaire ou l’Alma – GDS du Tarn au 05 63 48 83 20.

Source ALMA/GDS Tarn


Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'édition en ligne

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2526 | juin 2017

Dernier numéro
N° 2526 | juin 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui