Le Paysan Tarnais 29 juin 2012 à 11h12 | Par A. Renault

Innovation - Une unité d’extrusion pour le lin et le soja au grenier coopératif de l’Albigeois

Le Grenier coopératif de l’Albigeois vient d’inaugurer son unité d’extrusion sur le site de Saint-Juéry. Un investissement qui va dans le sens du développement impulsé depuis plusieurs années par l’équipe de la coopérative puisque la moitié de l’activité repose sur l’alimentation du bétail.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mardi 19 juin, le Grenier coopératif de l’Albigeois inaugurait son unité d’extrusion sur le site de Saint-Juéry.
Mardi 19 juin, le Grenier coopératif de l’Albigeois inaugurait son unité d’extrusion sur le site de Saint-Juéry. - © Le Paysan Tarnais
Comment diversifier les productions végétales, les transformer et les valoriser de façon durable ? Telle fut la question que s’est posée l’équipe du Grenier coopératif de l’Albigeois il y a plusieurs années. Une interrogation qui a trouvé, sur le site de Saint-Juéry, une réponse : la création d’une unité d’extrusion avec deux lignes distinctes, la première pour le lin, l’autre pour le soja.

Avant la mise en service de cet investissement (690 000 euros), la coopérative albigeoise s’était déjà positionnée depuis une douzaine années sur l’activité de fabrication d’aliments. Progressivement, l’activité est montée en puissance pour atteindre quasiment la moitié du chiffre d’affaires de la structure. La particularité de cette activité : l’élaboration d’un mash dans lequel sont incorporées des matières issues de la collecte des céréales, et une composition « sur-mesure » de la formulation des aliments.

 

Pour compléter ces investissements et proposer un service encore plus efficace, le Grenier coopératif de l’Albigeois a donc monté une unité d’extrusion l’année dernière. Elle est dotée de deux lignes pour le lin et le soja et disposent d’une technologie avancée dans la gestion de la température et de l’humidité, deux critères extrêmement important pour assurer la qualité du produit fini.

Grâce aux actions pour le développement du lin, l’unité utilise uniquement la production des adhérents de la coopérative. Celle-ci est intégrée pour moitié dans les mélanges vendus aux adhérents de la coopérative et le reste est destiné aux fabricants d’aliments pour le bétail. Objectif du grenier coopératif de l’Albigeois : devenir un acteur incontournable de l’extrusion et de la fabrication d’aliments dans le sud de la France. Pour le soja, il est acheté à l’extérieure et extrudé sur la seconde ligne de l’installation.

De cette évolution, est né Inéal lin, soja ou avec une composition à la carte, en croquettes, miettes ou farine. La gamme lin peut contenir 30,50 ou 70 % de lin avec ou sans protéagineux en complément tandis que la gamme soja est composé à 100% de cet oléoprotéagineux. Inéal dans sa version sur mesure cherche aussi à séduire les fabricants d’aliments. Le grenier coopératif peut alors créer pour eu une formulation, mais aussi trouver un nom ou réaliser un packaging dédié.

L’unité d’extrusion prend peu à peu sa vitesse de croisière. Cette année, devraient sortir de ce nouvel outil 1000 à 1500 tonnes d’aliments. D’ici 3 à 4 ans, ce chiffre sera multiplié par 3 avec 5000 tonnes produites. L’équipe de la coopérative espère arriver à une production de 7000 tonnes par an.



Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2583 | août 2018

Dernier numéro
N° 2583 | août 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS