Le Paysan Tarnais 16 septembre 2010 à 12h13 | Par M. Biau - FDSEA81

L'action syndicale bovins viande du lundi 13 septembre à Albi et Castres en vidéo !

Toutes les images de la mobilisation des éleveurs bovins viande tarnais auprès des fournisseurs de la restauration hors-domicile. Elle avait pour but de dénoncer l'utilisation des viandes d'importation des pays hors UE et de réclamer une juste répartition des marges.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Retour en vidéo sur l'action tarnaise bovins viande du 13 septembre

Lundi matin, les adhérents de la section bovins viande se sont regroupés afin de mener une action syndicale à Albi et Castres. En s'invitant dans les locaux de tous les acteurs de la filière, les éleveurs «enquêtent» pour savoir à quel niveau les prix «dérapent». D'un commun accord, les éleveurs se sont rendus à Promocash et à la cuisine centrale afin de pouvoir constater l'origine de la viande bovine commercialisée en restauration hors domicile.

Les représentants des éleveurs ont pu discuter avec les directeurs des différents sites. A l'issue de ces échanges il en ressort 2 éléments majeurs. D'une part certains distributeurs (Promocash) vendent peu de viande française. Ils expliquent cela par le fait que la viande en provenance de l'UE ou étrangère coûte 10 à 15% moins chère que la viande française. Les fournisseurs locaux ne sont pas présents car non référencés par la centrale d'achat. A Castres, toutes les viandes étaient exclusivement d'origine de race laitière.

Côté cuisines centrales, la délégation de Castres a pu constater le sérieux et la transparence des équipes municipales qui ont mis à la disposition des éleveurs factures, étiquettes et appel d'offre.
A Albi, la cuisine centrale n'a pas souhaité communiquer ouvertement sur la provenance de la viande commercialisée en refusant catégoriquement de coopérer à cette opération vérité. Les frigos municipaux renfermeraient-ils des secrets ?

Pour Didier Fonvieille, président de la section bovin viande, et Laure Senaux, représentante des Jeunes Agriculteurs du Tarn, il y a un réel manque de transparence de la part de cette collectivité. Mais aussi, il est regrettable que pour augmenter leur marge les distributeurs s'orientent préférentiellement vers des viandes de l'UE ou hors UE. Nicolas Maurel, JA, rappelait que cette première action était le début d'une période d'opération « vérité » avec les différents opérateurs de la filière.La mobilisation nationale pour la revalorisation de la production de viande bovine a débuté par une action visant la RHD. D'autres actions seront menées afin de pouvoir analyser l'ensemble des maillons de la distribution.

Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2474 | juin 2016

Dernier numéro
N° 2474 | juin 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui