Le Paysan Tarnais 10 novembre 2014 à 08h00 | Par S. Lenoble

La création d’une filière française tracée de stevia en étude à l’Epi salvagnacois

La stevia est une plante d’Amérique du Sud dont on extrait un édulcorant intense. L’Epi salvagnacois s’intéresse de près à cette culture et réfléchit à la mise en place d’une filière complète.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans son travail sur la sélection variétale de stevia, l’Epi salvagnacois concentre aujourd’hui ses efforts sur trois variétés. Des essais multilocaux sont menés sur des microparcelles chez les producteurs de la Sica.
Dans son travail sur la sélection variétale de stevia, l’Epi salvagnacois concentre aujourd’hui ses efforts sur trois variétés. Des essais multilocaux sont menés sur des microparcelles chez les producteurs de la Sica. - © Le Paysan Tarnais

 

Depuis plusieurs années déjà, l’Epi salvagnacois (anciennement coopérative de blé de Salvagnac) se penche sur la Stevia Rebaudiana Bertoni. Comme pour les blés sous charte de qualité ou les tournesols à haute teneur oléique, la Sica cherche à se positionner le plus possible sur des marchés porteurs et rémunérateurs pour ses producteurs. En effet, la stevia est une plante originaire d’Amérique du Sud, dont on extrait un édulcorant intense : les glycosides de stéviol. Autorisés en tant qu'additifs depuis fin 2011 au sein de l'UE*, ils commencent à concurrencer d’autres édulcorants chimiques puisqu’ils sont d’origine naturelle.

 

«L’idée est de créer une réelle filière française, de qualité et tracée, qui part de la production et qui va jusqu’au produit fini» explique Charlotte Sohy, chargée d’expérimentation à l’Epi salvagnacois. «Pour cela, nous travaillons en partenariat avec un industriel Stevia Natura, basé près de Clermont-Ferrand. Cette société est spécialisée dans la production et la commercialisation des produits issus de Stevia rebaudiana Bertoni, et notamment les glycosides de stéviol. Ensemble, nous avons lancé tout un projet de recherche et développement, Stevianov, qui va nous permettre de statuer sur la faisabilité technico-économique.»

 

Aujourd’hui, la stevia est produite principalement en Amérique du Sud et Extrême-Orient. La demande pour une production locale, avec des structures de transformation à proximité, est forte. Cela viendrait renforcer l’image «verte» que le produit véhicule déjà de par son origine. Les débouchés sont donc quasiment assurés. Mais plusieurs freins existent, notamment en ce qui concerne la production de cette plante encore peu répandue sur le continent. C’est pour cela que Stevianov a été mis en place. Le projet a d’ailleurs été labellisé par Agri Sud Ouest et financé dans le cadre du 11ème appel à projets du Fond unique interministériel.

 


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2479 | juillet 2016

Dernier numéro
N° 2479 | juillet 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui