Le Paysan Tarnais 13 juillet 2017 à 08h00 | Par D. Monnery

La ferme tarnaise se dessine une pub géante pour le passage du Tour de France

Alors que l’Albigeois Lilian Calmejane a déjà brillé sur la Grande Boucle en remportant une étape, c’est au tour du canton FDSEA d’Albi de se faire remarquer à la télé, ce samedi.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Le Paysan Tarnais

Le sprint final est lancé. Les coureurs cyclistes n’arriveront sur les Champs-Elysées que le 23 juillet, mais c’est samedi que les membres des syndicats des cantons d’Albi franchiront, eux, la ligne d’arrivée de leur participation au grand concours annuel «les agriculteurs aiment le tour». Tout doit être prêt pour samedi aux alentours de 15 h 15, heure estimative du passage du peloton devant la parcelle de Villeneuve-sur-Vère choisie pour ac-cueillir la grande fresque qui mettra à l’honneur l’agriculture tarnaise sur le thème imposé de la montre.

«On a commencé le traçage mercredi et, suivant les conditions climatiques et la disponibilité de chacun, on devrait finir samedi matin», commente Thierry Roch, président FDSEA du territoire d’Albi. Une fois n’est pas coutume, c’est en tandem que les syndicats du canton d’Albi franchiront cette étape, avec leurs homologues de Pampelonne. «C’est nous qui devions organiser ce concours, mais comme cela tombait en pleine saison de paille pour nous éleveurs, et que plusieurs soucis familiaux sont venus se greffer à cela, on a été incapable de faire quoi que ce soit, explique Florence Servières, responsable du territoire de Pampelonne. Cela nous arrange bien qu’Albi ait repris le flambeau et, bien sûr, on leur donne un coup de main.»

Sur le cadran de la montre aux contours du Tarn, les douze heures seront symbolisées par des productions locales (vins de Gaillac, ail rose de Lautrec, élevage, grandes cultures, etc.) réalisées avec le concours précieux de l’artiste valencinois Gérald Callier. «Les éleveurs m’ont dit ce qu’ils comptaient mettre en avant et m’ont fourni des bâches agricoles pour que je puisse y peindre les produits.» La feuille blanche du dessinateur s’étale ainsi sur deux ou cinq mètres selon les modèles. Mais l’artiste peintre a l’habitude des grands formats : «Je réalise souvent des dessins dans les vitrines des magasins de la région pour les animations», souligne-t-il. Et puis ce n’est pas la première fois qu’il collabore avec les agriculteurs : «Je travaille beaucoup avec eux pour des logos par exemple. Et en 2008, ils m’avaient déjà demandé de participer au concours pour le Tour de France, on avait fini troisième. Je vais tout mettre en oeuvre pour qu’on fasse mieux cette année.»

Tout ça, ce n’est donc pas juste pour s’amuser. «Bien sûr qu’on ambitionne de gagner le concours, sinon on ne le ferait pas, reconnaît Thierry Roch. Le premier objectif reste quand même de passer un moment convivial tous ensemble, mais si on peut décrocher quelque chose, ce ne serait que du bonheur.» Depuis la dizaine d’année que le concours existe, la FDSEA a déjà connu les honneurs du podium à deux reprises mais jamais sur la première marche. Cette année sera-t-elle la bonne pour accéder au stade ultime de la consécration ?

D. Monnery


Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'édition en ligne

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2567 | avril 2018

Dernier numéro
N° 2567 | avril 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS