Le Paysan Tarnais 13 février 2015 à 08h00 | Par S. Lenoble

La parité réseau, le virage que les entreprises du photovoltaïque devront savoir négocier

De grands enjeux attendent la filière photovoltaïque, notamment autour de la «parité réseau». Olivier Carré et Christophe Colin, deux acteurs du marché tarnais, ont répondu aux questions du Paysan Tarnais.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La «parité réseau» sera un virage qu’aucune entreprise de photovoltaïque ne devra manquer.
La «parité réseau» sera un virage qu’aucune entreprise de photovoltaïque ne devra manquer. - © Le Paysan Tarnais

Quels sont d’après vous les enjeux à moyen terme pour la filière photovoltaïque ?

- © Le Paysan Tarnais

O. Carré : Avec l’augmentation attendue du prix de l’électricité et le maintien des tarifs de rachat à un niveau bas, on devrait sous quelques années arriver à la «parité réseau». C’est le grand enjeu de demain. Nous devons très rapidement être prêts à faire du solaire pour l’autoconsommation. C’est une technologie qui démarre. Cela fonctionne très bien pour les entreprises qui utilisent l’électricité au moment où elle est produite, par exemple pour faire tourner des groupes frigorifiques en plein été. Le défi se situe plus au niveau du stockage. Nous avons d’ores et déjà mis un pied à l’étrier avec nos solutions solaires autonomes qui stockent et utilisent l’énergie de manière optimale. Nous allons utiliser cette intelligence pour l’adapter aux besoins de demain.

 

- © Panosol

C. Colin : Il est clair que la «parité réseau» sera un virage qu’aucune entreprise de photovoltaïque ne devra manquer. Pour le particulier, il existe aujourd’hui déjà des kits de 1 à 2 kW qui permettent de produire et d’auto -consommer son électricité, avec ou sans batterie. Le principe est de ne pas partir sur des installations trop puissantes, afin d’être sûr de consommer tout ce que l’on produit. Ces dispositifs sont d’autant plus pertinents que la maison fonctionne avec beaucoup d’équipements électriques. Des innovations arrivent aussi sur le marché et vont rapidement faire évoluer la filière. Des capteurs hybrides sont aujourd’hui capables de valoriser la chaleur produite par la cellule photovoltaïque pour la restituer directement sous forme de chaleur ou pour chauffer de l’eau par exemple. En photovoltaïque, nous sommes à la croisée des chemins !


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2469 | mai 2016

Dernier numéro
N° 2469 | mai 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui