Le Paysan Tarnais 13 décembre 2010 à 16h34 | Par S. Lenoble

La race gasconne était à l'honneur de la dernière Sisqa à Toulouse

Du 10 au 12 décembre, le fleuron de la race gasconne s'est réuni pour son championnat de France à Toulouse, avec plus d’une centaine d’animaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© Groupe Gascon) colloque race gasconne - tribune officielle colloque race gasconne - tribune officielle La confrérie du boeuf gascon label rouge Martin Malvy, président la Région Midi-Pyrénées, avec les éleveurs gascons Les éleveurs gascons présents au concours national Les éleveurs gascons présents au concours national Les lycées présents au concours national - Auzeville Les lycées présents au concours national - Enita Les lycées présents au concours national - Pamiers La remise des sabots d'argent Concours national - une section de taureaux Les éleveurs tarnais - Dicecream - Esteveny Les éleveurs tarnais - Dream - Gaec de Bonnanza Les éleveurs tarnais - Passion - Esteveny Les éleveurs tarnais - Passion - Esteveny

Pour la première fois à Toulouse, du 10 au 12 décembre le fleuron de la race gasconne était réuni pour le championnat de France avec plus d’une centaine de vaches, génisses, taureaux en concours spécial. Les animaux gras en label rouge, les fameux «bœufs gascons, pure race pur goût» étaient eux aussi en concours national avec les bouchers et distributeurs agréés partenaires. Sur les 300 éleveurs membres de l’association du Groupe gascon, qui fédère l’ensemble des opérateurs de la race, une cinquantaine était finalement sélectionnée avec leurs meilleurs animaux.

Plusieurs élevages tarnais participaient à ce concours. Voici les résultats des animaux classés dans les 3 premiers de leur section :

- Dice dream, de l’élevage Esteveny Evelyne au Dourn, a été classée 1ère de la section «Génisses de 24 à 30 mois» ;

- Dream, du Gaec de Bonnanza à Rayssac, a fini 2ème de la même section «Génisses de 24 à 30 mois» ;

- Passion, de l’élevage Esteveny Evelyne au Dourn, a terminé 1ère de la section «Vaches non suitées de plus de 10 ans».

Bien plus qu’un simple concours national de la race, ces trois journées ont aussi été l’occasion pour les éleveurs de participer aux «Etats Généraux de la race Gasconne». L’organisation des circuits courts était l’un des principaux thèmes abordés. Le travail mené, avec l’Irqualim, sur le développement des ventes de gros bovins, en priorité sous signes officiels de qualité, montrent que, de par ses atouts, la viande gasconne répond aux attentes du marché, et donc aux besoins des abatteurs et des distributeurs. Participer à la Sisqa (salon de la qualité alimentaire), c’est faire un pas vers les circuits cours et vers la reconquête du marché régional. Rapprocher sur Toulouse, producteurs et consommateurs de la région est un des premiers objectifs de cette manifestation. Les villes, départements et régions sont en effet de plus en plus sensibles à un approvisionnement local et de qualité. Les représentants de la race gasconne ont donc profité de cette occasion pour mettre en avant leur filière viande. Et notamment, qualité alimentaire oblige, le label rouge «bœuf gascon» !


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2588 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 2588 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui