Le Paysan Tarnais 11 juin 2010 à 16h08 | Par A. Renault

«Le béton est dans le pré» : le deuxième rendez-vous à Brens !

Le comité de développement du Gaillacois, groupe animé par la chambre d’agriculture, organisait la deuxième édition du « béton est dans le pré ». Un rendez-vous entre élus et agriculteurs pour aborder les contraintes de l’urbanisation sur l’activité agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pascal Pelissou, viticulteur à Brens, a accueilli sur son exploitation la deuxième édition du «béton est dans le pré».
Pascal Pelissou, viticulteur à Brens, a accueilli sur son exploitation la deuxième édition du «béton est dans le pré». - © Le Paysan Tarnais

« Il n'y a rien de mieux qu'une réunion sur le terrain comme celle-ci pour consolider le travail du comité de développement du Gaillacois et pour concrétiser un dialogue avec les élus locaux » a commenté le président de la chambre d'agriculture, Alain Bou, lors de son introduction de la deuxième édition du « béton est dans le pré ». La réunion qui s'adressait aux élus avait en effet lieu sur l'exploitation de Pascal Pelissou à Brens. C'était le deuxième rendez-vous après celui du mois d'octobre dernier, sur la commune de Rabastens.
Le « béton est dans le pré » est une démarche imaginée et construite par le comité de développement du gaillacois. Un premier travail a été réalisé sur les problématiques rencontrées par les agriculteurs sur le secteur et c'est l'interaction entre l'urbanisation et l'agriculture qui s'est révélée être un enjeu majeur.
Depuis 1982, le pays gaillacois ne cesse de gagner en population. La présence de l'axe autoroutier et la proximité de Toulouse et d' Albi en fait en effet un lieu très recherché pour construire.

Pression foncière en hausse
Entre 1982 et 1999, la population a augmenté de plus de 5 % (soit 2809 habitants de plus). Une croissance nettement supérieure à celle du département (1,2 %, + 3057 habitants sur la même période). Sur ce secteur, la pression foncière a été accentuée, le mitage s'est développé, et avec lui, les difficultés pour les agriculteurs à travailler dans ces conditions. Pascal Pelissou, après avoir présenté son exploitation, a montré, carte à l'appui, les difficultés engendrées par l'urbanisation. Des parcelles parfois éloignées du siège de l'exploitation et pour certaines entourées d'habitation, plusieurs dizaines de kilomètres à parcourir chaque jour sur des routes souvent peu adaptées au passage des engins agricoles... L'urbanisation a compliqué le travail de Pascal Pelissou. Pour autant, il ne jette pas la pierre aux élus...

Envie d'en savoir plus ? Retrouvez l'article complet dans le Paysan Tarnais !

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2596 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2596 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui