Le Paysan Tarnais 11 septembre 2009 à 09h25 | Par S. Lenoble

National limousin : les éleveurs tarnais poursuivent sur leur bonne lancée !

Le concours national de la race limousine s’est déroulé le week-end dernier à Nantes. Trois éleveurs tarnais avaient fait le déplacement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Abeille, du Gaec des Cavaziès (Jérôme Puel) à Lédas, a terminé 1ère de la section des jeunes vaches suitées âgées de moins de 4 ans 2 mois.
Abeille, du Gaec des Cavaziès (Jérôme Puel) à Lédas, a terminé 1ère de la section des jeunes vaches suitées âgées de moins de 4 ans 2 mois. - © France limousin sélection

C'est une première pour l'élevage tarnais ! Trois animaux de trois éleveurs du département ont terminé dans les cinq meilleures places de leur section au concours national limousin. De très beaux résultats dont Francis Rouquette, président du syndicat limousin du Tarn n'est pas peu fier. «Déjà le concours régional de Baraqueville a été une réussite : nous avons remporté pour la première fois le challenge interdépartemental de la race. Mais là avec ces résultats au national, c'est une vraie reconnaissance pour tout le travail que nous réalisons sur nos élevages, avec l'appui des techniciens du herd-book et du contrôle des performances !»

Les efforts réguliers des éleveurs tarnais sur la progression de la génétique des troupeaux s'avèrent payants. «Et puis, à force de se confronter aux autres lors des régionaux et nationaux, on apprend beaucoup. C'est sûr que chez soi, l'animal est toujours très beau. Quand il arrive sur les concours, c'est une autre affaire !» Comme l'explique Francis Rouquette, «les éleveurs du département ont aujourd'hui rattrapé leurs retards sur le développement squelettique des animaux. Maintenant que nous avons de bons gabarits, il faut travailler pour que nos animaux mettent du dessus et du bassin.» Le schéma de sélection de la race limousine repart en effet sur une orientation viande. Une orientation plutôt approuvée par le président du syndicat départemental. «C'est rester dans une certaine logique quand-même. On en était arrivés à avoir des bêtes trop lourdes qui ne correspondaient plus du tout aux standards de la race. Remettre de la viande sur les limousines, c'était primordial !»

Autre récompense à l'issue de ce national : la sélection pour le concours limousin de Cournon, le mercredi 7 octobre prochain. «Les 60 meilleurs animaux du national sont sélectionnés pour ce concours au cœur du berceau de la race. Là, c'est vraiment la crème de la crème. Et c'est un salon très professionnel qui draine énormément d'éleveurs du Tarn, de l'Aveyron, de la Lozère... On peut vraiment nouer de nombreux contacts commerciaux, économiquement c'est très porteur !»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2587 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 2587 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui