Le Paysan Tarnais 01 septembre 2016 à 08h00 | Par A. Renault

Pour Jean-Claude Pradier : «Les chasseurs cultivent une politique d’ouverture»

A quelques jours de l’ouverture générale de la chasse, le 11 septembre prochain, le président de la fédération des chasseurs du Tarn brosse un panorama de la chasse tarnaise : pratiques, projets, évolution des populations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Le Paysan Tarnais

Comment se présente l’ouverture de la saison 2016-2017 pour les chasseurs tarnais ?

Jean-Claude Pradier : «La saison s’annonce bien ! Du côté du grand gibier, les populations se portent bien. Les chevreuils sont présents en nombre, les sangliers beaucoup moins. Du côté du cerf, les populations sont au niveau atten-du. Nous sommes toutefois attentifs car l’espèce est présente, mais sans excès, ce qui est normal puisque les prélèvements ont eu tendance à augmenter ces dernières années, notamment sur les secteurs où il y avait des dégâts sur les cultures. Maintenant, il ne faut pas descendre sous un certain seuil, en adoptant un plan de chasse adapté aux observations et aux objectifs de niveau de population.»

Quelle est la grande actualité de cette nouvelle saison ?

J-C.P. : «Incontestablement, c’est la mise en place du plan de chasse lièvre sur notre département. Il a été voté en assemblée générale en 2014. Nous avons pris le temps pour le préparer et le mettre en œuvre. Nous nous sommes inspirés de ce qui se faisait dans d’autres départements. La population de lièvre n’est pas uniforme sur le département. Cet outil, comme ceux déjà en place, nous permettrons de mieux gérer les populations. Il faut donc se souvenir de cette règle désormais : pour tuer un lièvre, il faut un bracelet.»

Et du côté du gibier à plumes, quelle est la situation ?

J-C.P : «Pour la perdrix et le faisan, tout dépend de la qualité des milieux dans lesquels ils évoluent. C’est important d’avoir un terrain favorable à la reproduction et au développement de l’espèce. Une de nos préoccupation sur ce point, c’est la prédation et notamment, la forte présence du renard. »

L’ouverture générale est fixée au 11 septembre, mais des ouvertures anticipées ont déjà eu lieu. De quoi s’agit-il et ces modes de chasse sont-ils développés ?

J-C.P : «Il y a en effet plusieurs modes de chasse qui bénéficient d’ouverture anticipées. C’est le cas du canard colvert, depuis le 21 août, de la caille des blés et de la tourterelle des bois depuis le 27 août, du chevreuil et du renard à l’approche ou à l’affût depuis le 1er juillet, ou en battue, avec certaines conditions et sur certaines communes et cantons définis par arrêté préfectoral. Depuis le 15 août, la chasse du sanglier est autorisée en battue ou à l’approche ou à l’affût avec une autorisation préfectorale individuelle. Il y a donc des possibilités ouvertes au plus grand nombre, mais qui sont relativement peu connues. On sait par exemple que la chasse à l’approche ou à l’affût du renard est bien pratiquée et efficace.»

Au-delà de l’ouverture, quels sont les projets de la fédération des chasseurs du Tarn ?

J-C.P : «Les chasseurs du Tarn cultivent une politique d’ouverture et de partenariats. Nous avons de nombreux projets qui se développent ou qui se renouvellent. Premier exemple, c’est l’opération «Un dimanche à la chasse» qui se déroulera le dimanche 16 octobre prochain. Nous y participons pour la troisième année et le nombre d’inscrits est en constante augmentation, tout comme le nombre de sociétés de chasse intéressées pour participer à cet évènement. Cela montre d’une part l’intérêt du grand public pour aller à la découverte d’un monde de la chasse qui souffrent encore de trops de préjugés, et d’autre part, de la prise de conscience des chasseurs de s’ouvrir et de communiquer. Tous les retours d’expériences que nous avons nous montrent que ces opérations donnent une bonne image de la chasse et sont très positives. Autre projet qui a beaucoup évolué, c’est celui de la sécurité. Le renouvellement du schéma dé-partemental de gestion cynégétique, qui a eu lieu cette année, intègre les efforts supplémentaires des chasseurs et des sociétés de chasse sur ce sujet. Les formations pour la chasse col- lective ont beaucoup de succès. Au-delà de cette forte prise de conscience, nous nouons des partenariats et des relations avec les autres usagers de la nature. Nous sommes persuadés que tout le monde peut évoluer dans l’environnement si nous communiquons efficacement entre nous. Enfin, on peut aussi signaler le partenariat entre les chasseurs et l’association ADOT81, qui œuvre pour informer et sensibiliser le don d’organes, de tissus et de moelle osseuse. La fédération des chasseurs a souhaité les soutenir pour faire connaître l’importance de cette démarche. Notre rôle est aussi ici!»

Propos recueillis par A.RENAULT

Retrouvez le dossier complet sur la chasse dans l'édition en ligne

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Ouverte et fermeture de la chasse : ce qu’il faut retenir

La période d’ouverture générale de la chasse à tir par arme à feu ou par arc de chasse est fixée pour notre département du 11 septembre au 28 février 2017 au soir :

• pour le lièvre, le plan de chasse est applicable sur tout le département. Le tir est autorisé uniquement du 9 octobre au 11 décembre les mercredis, dimanches et jours fériés;

• pour la perdrix, du 11 septembre au 11 décembre au soir ;

• pour le faisan, du 11 septembre au 8 janvier 2017 au soir ;

• pour le cerf, du 11 septembre au 28 février 2017 au soir ;

• pour le chevreuil, depuis le 1er juillet jusqu’au 31 janvier 2017 pour le tir en battue dans un certain nombre de cantons et de communes. La chasse à l’approche ou à l’affût du brocard est autorisée jusqu’au 10 septembre prochain, puis du 1er au 30 juin 2017, avec autorisation préfectorale ;

• pour le sanglier, depuis le 15 août et jusqu’au 10 septembre prochain en battue ou avec une autorisation préfectorale individuelle, du 11 septembre au 31 janvier pour tous les types de chasse et en battue du 1er au 28 février sur demande écrite au président de la FDC81, après constatation de dégâts sur cultures et autorisation de la DDT.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2588 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 2588 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui