Le Paysan Tarnais 12 mars 2009 à 14h11 | Par A. Renault

Puycelsi : une station d'épuration belle et écologique

La commune a choisi d'investir dans une station d'épuration avec filtre à sable planté de roseaux. Visite du chantier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La station d'épuration à filtration de roseaux planté devrait entrer en service au mois de mai prochain.
La station d'épuration à filtration de roseaux planté devrait entrer en service au mois de mai prochain. - © Le Paysan Tarnais

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} p.MsoBodyText, li.MsoBodyText, div.MsoBodyText {margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; text-align:justify; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} /* List Definitions */ @list l0 {mso-list-id:470950210; mso-list-type:hybrid; mso-list-template-ids:-678647688 67895317 67895321 67895323 67895311 67895321 67895323 67895311 67895321 67895323;} @list l0:level1 {mso-level-number-format:alpha-upper; mso-level-tab-stop:36.0pt; mso-level-number-position:left; text-indent:-18.0pt;} ol {margin-bottom:0cm;} ul {margin-bottom:0cm;} -->

Pour débuter notre panorama non exhaustif des activités et des entreprises qui font bouger de canton de Castelnau de Montmiral, nous nous sommes arrêtés au pied du village médiéval de Puycelsi. Face au conservatoire des arbres fruitiers et de la vigne, à la sortie du village, une pelleteuse et quelques ouvriers s'affairent en contrebas.
C'est à cet endroit que la municipalité a décidé de construire une station d'épuration. Le maire Michel Robert nous explique la démarche du village. " Depuis la loi de 1992, nous sommes dans l'obligation d'avoir une station d'épuration. Jusque là, ce n'était pas le cas et les eaux usées se déversaient un peu partout... Notre réseau unitaire datait des années 1960. Nous en avons donc profité pour le revoir. Aujourd'hui, une conduite unitaire descend jusqu'à la station d'épuration située au pied du village. "

Le site de Puycelsi étant protégé par un périmètre historique de 500 mètres et se situant au croisement de deux zones Natura 2000, les contraintes pour construire l'ouvrage étaient nombreuses. " Nous devions répondre à un problème d'intégration paysagère et notre choix s'est porté vers une station d'épuration avec une filtration par roseaux plantés. Nous avions également une contrainte en terme de coût, car nous sommes une petite commune et également le besoin d'avoir un équipement qui demande peu d'entretien. L'épuration par roseaux est justement intéressante car le site ne demande pas de gros entretien à part un faucardage annuel et deux heures par mois. "

La commune a donc fait appel au conseil général pour connaître la conduite à tenir dans la constitution du projet. " Nous avons ensuite décidé de proposer la maîtrise d'œuvre à la DDEA du Tarn. Nous étions sûrs en faisant appel aux services de l'Etat et du département, de bénéficier de l'expertise et des meilleures compétences en la matière. Après avoir vu une dizaine de stations d'épuration basées sur une système de filtration naturelle, la municipalité lance un appel d'offres et sélectionne une entreprise spécialisée dans leur construction. Le cahier des charges est sévère mais l'entreprise est la seule à avoir remarqué le côté paysager du projet. Nous n'avions jamais été aussi loin dans la contrainte écologique, explique le chef de chantier. Pourtant depuis 7 ou 8 ans, nous nous sommes spécialisés sur ce secteur avec 20 à 25 constructions par an."

La commune de Puycelsi a sollicité de nombreuses aides et notamment celle du FEDER. Investissement totale pour la commune avant l'application des subventions : 200 000 euros pour la station d'épuration et 100 000 euros pour le bouclage du réseau, soit pratiquement l'équivalent du budget annuel de la commune. "C'est le plus gros investissement depuis l'installation de l'eau potable en 1962 ! "
Autour d'elle, l'environnement sera préservé avec un sentier de randonnée, le verger du conservatoire tout proche et en prévision, un sentier pédagogique et botanique qui serpentera jusqu'au village. La commune a travaillé avec la LPO et le lycée d'Auzeville pour intégrer à ce projet essentiel pour la commune, un aspect environnemental intéressant.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2596 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2596 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui