Le Paysan Tarnais 09 avril 2015 à 08h00 | Par C. Fraysse - CA81

«Quelle protection des cultures demain ?» : retour sur la journée du 3 mars

Plus de 80 agriculteurs tarnais ont assisté à la journée organisée par la Chambre d'agriculture le 3 mars sur la protection des cultures et les perspectives pour demain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
120 personnes, dont 83 agriculteurs tarnais, ont été accueillies mardi 3 mars au lycée de Flamarens.
120 personnes, dont 83 agriculteurs tarnais, ont été accueillies mardi 3 mars au lycée de Flamarens. - © Le Paysan Tarnais

 

La chambre d'agriculture du Tarn a organisé le 3 mars une journée intitulée « Quelle protection des cultures demain ? ». 120 personnes, dont 83 agriculteurs tarnais, ont été accueillies mardi 3 mars au lycée de Flamarens par madame Tesseyre, directrice de l'établissement. Trois grands thèmes ont été abordés tout au long de la journée, avec des interventions d'experts, en salle et sur le terrain :

- traiter efficacement : Ultra bas volumes, adjuvants, mouillants, appareils de traitement de l'eau

- la santé des plantes demain : les solutions d'avenir vues par un acteur de la phytopharmacie et

- agronomie et biodiversité, les systèmes alternatifs : plantes compagnes, cultures associées, auxiliaires, aménagements paysagers …

Vincent Franquet, expert en pulvérisation chez Agriconseil (Marne) est intervenu sur les techniques de pulvérisation, les méthodes pour optimiser l'efficacité des traitements et potentiellement réduire les doses.

Sylvain Saunal, expert machinisme à la FDCuma du Tarn a présenté les points de vigilance pour traiter à bas-volumes.

Yves Ferrié et Cécile Fraysse de la Chambre d'agriculture du Tarn sont intervenus sur l'agro-écologie: présentation de l'approche système, des interventions à la parcelle à la rotation, en passant par l'aménagement parcellaire. Nicolas Boutié, agriculteur à Vénès et membre du groupe Dephy-ferme a témoigné sur sa démarche d'observation, d'évaluation de divers pratiques sur son exploitation (essais, découpage de parcelles pour tester différentes modalités). Cette méthode permet de s'approprier des techniques, d'identifier les variétés et espèces les plus adaptées localement (variétés, couverts végétaux, etc...).

Ghislain Perdrieux, Emmanuel Campagne et Sylvie Chenu de la Chambre d'agriculture du Tarn ont mis en évidence les services rendus par la biodiversité aux cultures (visite d'une parcelle de colza avec des plantes compagnes et observation d'une haie, de ravageurs et d'auxiliaires)




Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2596 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2596 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui