Le Paysan Tarnais 15 janvier 2010 à 16h36 | Par A. Renault

Réforme de l’Etat : ce qui a changé au 1er janvier pour le Tarn

Le 1er janvier, la DDEA a laissé sa place à la DDT et la DDSV a disparu au profit de la DDPP… Comment s’y retrouver et comment s’organisent les services de l’Etat dans le Tarn ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Eric Maire, secrétaire général de la préfecture, Bernadette Milhères, directrice de la DDT, et Jean-Michel Fedon, directeur départemental de la cohésion sociale et de la protection des populations aux côtés de Marcelle Pierrot, préfète du Tarn.
Eric Maire, secrétaire général de la préfecture, Bernadette Milhères, directrice de la DDT, et Jean-Michel Fedon, directeur départemental de la cohésion sociale et de la protection des populations aux côtés de Marcelle Pierrot, préfète du Tarn. - © Echo du Tarn

La réforme générale des politiques publiques (RGPP) entraîne des changements d'organisation au niveau des départements français. La DDAF et la DDE ont fusionné, on s'en souvient, l'an dernier, pour donner naissance à la direction départementale de l'équipement et de l'agriculture. Au premier janvier 2010, une autre fusion a eu lieu transformant la DDEA en direction départementale des territoires (DDT). Bernadette Milhères en est la directrice. La direction départementale des territoires est compétente en matière de politiques d'aménagement et de développement durables des territoires.

A ce titre, elle met en œuvre dans le département les politiques relatives à la promotion du développement durable, au développement et à l'équilibre des territoires tant urbains que ruraux grâce aux politiques agricole, d'urbanisme, de logement, de construction et de transports, à la prévention des risques naturels, au logement, à l'habitat et à la construction, à la gestion et au contrôle des aides publiques pour la construction de logements sociaux,
à l'aménagement et à l'urbanisme, aux déplacements et aux transports, à la protection et à la gestion durable des eaux, des espaces naturels, forestiers, ruraux et de leurs ressources ainsi qu'à l'amélioration de la qualité de l'environnement, y compris par la mise en œuvre des mesures de police y afférentes, à l'agriculture et à la forêt ainsi qu'à la promotion de leurs fonctions économique, sociale et environnementale, au développement de filières alimentaires de qualité, à la prévention des incendies de forêt, à la protection et à la gestion de la faune et de la flore sauvages ainsi qu'à la chasse et à la pêche.

La direction départementale de la protection des populations constituée notamment à partir des DDSV, assure cohérence et coordination avec les unités départementales de la CCRF (direction de la concurrence, de la consommation et de la répression de fraudes) et a également en charge les missions relevant de la cohésion sociale d'où son nom direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP). Jean-Michel Fedon en est le directeur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2596 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2596 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui