Le Paysan Tarnais 18 avril 2013 à 09h08 | Par A.Brossier

Rencontre - Stéphane Le Foll dans le Tarn parle des performances écologiques et économiques »

Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, s’est rendu chez Jérôme Rivière, agriculteur à Almayrac puis à Trifyl, syndicat mixte départemental de valorisation des déchets ménagers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Rencontre sur la parcelle de Jérôme Rivière
Rencontre sur la parcelle de Jérôme Rivière - © Le Paysan Tarnais

En visite dans le Tarn, vendredi 12 avril dernier, pour parler agriculture de conservation, Stéphane Le Foll a soutenu le plan énergie et notamment la méthanisation. Au cours de son périple, il s’est dans un premier temps entretenu avec le président de la chambre d’agriculture, Jean-Claude Huc, le vice-président Cédric Carcenac et Philippe Jougla, secrétaire général de la FDSEA du Tarn au sujet des problématiques actuelles du monde de l’élevage (lire ci-dessous). Il a poursuivi sa visite à Almayrac sur l’exploitation de Jérôme Rivière, installé depuis 2001à Almayrac, en Gaec sur deux productions : un atelier avicole et un troupeau bovin lait. Le gaec exploite 96 hectares dont 95 % se trouve sur le bassin versant du barrage de la Roucarié. Jérôme Rivière implante dès 2008 les premiers couverts et en 2010 une première réflexion sur le semi-direct est enclenchée. Le passage en semi-direct de son exploitation est faite en 2012 et en mai de la même année, il créé l’association Sol et Eau en Ségala, qui regroupe aujourd’hui une trentaine d’agriculteur du département et dont il est le président. Stéphane Le Foll a pu découvrir une expérimentation sur une parcelle en semis direct sur des couverts végétaux issus de bois raméal fragmenté.




Zoom sur…

FDSEA et JA interpellent les députés et le ministre

A l’appel de la FNSEA et Jeunes agriculteurs, le Tarn s’est mobilisé pour diffuser auprès des députés et du ministre de l’agriculture en visite dans le Tarn le jour de la mobilisation nationale, un cahier de doléances.

Cédric Carcenac, vice-président de la chambre d’agriculture et président de JA du tarn a assisté à la rencontre avec le ministre avant sa visite sur le terrain. « Ce fut court mais constructif. Nous avons pu aborder en une vingtaine de minutes trois grands sujets qui nous préoccupent sur le département : la crise actuelle du monde de l’élevage, les zones vulnérables et la méthanisation. Sur l’élevage, il semble avoir pris conscience de la situation et des problèmes existants en termes de relations commerciales et le règlement « des problèmes conjoncturels » pour reprendre ses termes. Maintenant, il faut attendre de voir ce qui va en sortir. » Sur le thème de la visite ministérielle, la délégation a rappelé au ministre que la méthanisation était bien un outil pour l’agriculture, mais qu’elle ne devait pas se substituer à la rentabilité de l’activité économique. « Nous lui avons rappelé que nous voulons vivre de notre production et que la méthanisation est un outil pour valoriser l’existant ».

Marc Rolland, éleveur ovin à Montredon-Labessonnié a, lui, conduit une délégation composée de 8 agriculteurs devant le député Philippe Folliot, comme d’autres délégations ont été reçues par Jacques Valax et Linda Gourjade, eux aussi élus à l’assemblée nationale.  « Philippe Folliot s’est montré à l’écoute de nos difficultés. Il a conscience de la crise actuelle de l’élevage. Il nous a aussi dit clairement que les caisses de l’Etat étaient vides  et que selon lui, le gouvernement aurait du mal à trouver une solution avec les GMS. » Marc Rolland a interpellé le député pour qu’il fasse remonter en séance de l’assemblée nationale les difficultés de l’élevage. Le dialogue est engagé et le député a souhaité que les rencontres régulières s’engagent pour préparer les textes et amendement éventuels pour l’élaboration d’un texte législatif. « Mais il nous a aussi prévenu que cela pouvait prendre du temps… »


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2596 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2596 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui