Le Paysan Tarnais 04 avril 2013 à 09h05 | Par Actuagri

Syndical - La FNSEA demande au ministre de travailler « plus et mieux »

A l’issue du congrès de la FNSEA à Troyes, Xavier Beulin s’est posté comme le meneur d’un syndicat qui prône le redressement productif. Vêtu d’une marinière, il a tapé du poing sur de nombreux sujets épineux !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Actuagri

Personne ne le savait avant l’entrée en scène de Xavier Beulin mais la marinière Petit Bateau est fabriquée à Troyes, ville qui a accueilli le congrès de la FNSEA du 26 au 28 mars. Le président de la FNSEA n’était pas peu fier avec son tee-shirt rayé devenu le symbole du redressement productif depuis la couverture « made in France » du Parisien Magazine représentant le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg. Trêve de plaisanterie, à peine entré en scène, Xavier Beulin entame un discours syndicaliste et les applaudissements retentissent. Fortifié depuis les élections chambre, le syndicat majoritaire réaffirme son positionnement de leader. « Monsieur le ministre de l’Agriculture, vous devez travailler autrement, travaillez plus et mieux », interpelle le président de la FNSEA et met en garde : «  ne vous servez pas de nous pour relayer les décisions qui ne sont pas les nôtres. » Passé la réaffirmation du positionnement syndical, Xavier Beulin embraye sur le concret. «  Nous devons pouvoir répercuter l’évolution des coûts de production » et d’évoquer une fois de plus les accords du 3 mai qui devrait permettre une meilleure répercussion de la volatilité des coûts des matières premières.  Sur ce point, Stéphane Le Foll, le ministre de l’Agriculture a annoncé avoir saisi le conseil d’Etat pour modifier les éléments législatifs de la Loi de modernisation de l’économie (LME) avant la présentation en juin par le gouvernement dans le cadre de la loi de Consommation. Il a également insisté sur « des clauses de renégociation » inscrites dans la LME et sur des « contrats à respecter » entre producteurs, transformateurs et distributeurs. A ce propos, trois réunions auront lieu : le 8 avril pour le lait, le 15 avril pour la filière porcine et le 18 avril pour la volaille. Plus spécifiquement sur le lait, Xavier Beulin demande à ce que le litre de lait soit payer trois centimes de plus aux éleveurs afin qu’il absorbe les charges liées à l’augmentation du prix des céréales et des oléagineux. Une demande qui « n’a pas été entendue » lors des négociations commerciales de cette année. De fait, des manifestations seront organisées le 12 avril dans les départements suivi d’un rendez-vous national à Paris le 23 juin.





Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2580 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 2580 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui