Le Paysan Tarnais 25 mai 2012 à 09h54 | Par P. Bardy - FDSEA 81

Syndical - Les arboriculteurs de la FDSEA lancent une mission d’enquête dans les vergers tarnais

Une délégation composée de l’administration et des syndicats agricoles s’est rendue mercredi 16 mai sur le secteur de Gaillac et de Lavaur pour constater les dégâts du gel et de la pluie sur les exploitations arboricoles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les participants ont malheureusement constaté que le froid et l’excès de pluie sur les fleurs de pommiers ont fait avorter une forte proportion des pommiers.
Les participants ont malheureusement constaté que le froid et l’excès de pluie sur les fleurs de pommiers ont fait avorter une forte proportion des pommiers. - © Le Paysan Tarnais

Le syndicat des arboriculteurs de la FDSEA a sollicité l’organisation d’une mission d’enquête dans les vergers pour constater les pertes de pommes consécutives au froid. Une délégation composée de l’administration et des syndicats agricoles s’est donc rendue mercredi 16 mai sur le secteur de Gaillac et de Lavaur. Les participants ont malheureusement constaté que le froid et l’excès de pluie sur les fleurs de pommiers ont fait avorter une forte proportion des pommiers. «Il a fait -2,5°C la nuit du 16 au 17 avril» indiquait Thierry Garrigues, le président des arboriculteurs tarnais. Les vergers habituellement chargés en pommes à telle époque, nécessitent un éclaircissage pour en limiter la charge. En 2012, ce ne sera pas le cas, certaines parcelles comptent jusqu’à 90% de pertes.

 

Un rapport de visite sera établi par l’administration pour être examiné à l’occasion du prochain comité départemental d’expertise. Ce dernier se prononcera alors sur l’éventuelle demande de reconnaissance du sinistre en calamités agricoles. Dans cette hypothèse, le dossier est alors transmis au national qui accorde ou refuse ce classement. Pour les producteurs, les demandes d’indemnisation (si le caractère calamités agricoles est reconnu au national) seront à déposer à la DDT, à l’issue de la récolte, une fois les quantités individuelles connues. Un producteur sera éligible si sa perte représente au moins 30% du produit brut théorique habituel et 13% du produit brut global de son exploitation, toutes productions agricoles et aides Pac comprises.


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2572 | mai 2018

Dernier numéro
N° 2572 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui