Le Paysan Tarnais 08 juin 2012 à 10h45 | Par FDSEA 81

Syndical - Les candidats aux législatives du Tarn répondent à l’Appel du 1er juin de la FDSEA et des JA

La FDSEA et JA du Tarn ont sensibilisé les candidats aux législatives des 3 circonscriptions tarnaises au projet d’élargissement de la zone vulnérable et aux conséquences sur les exploitations tarnaises.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La visite de l'exploitation de la famille Pépin, à Castelnau-de-Levis.
La visite de l'exploitation de la famille Pépin, à Castelnau-de-Levis. - © Le Paysan Tarnais

La FDSEA et les JA du Tarn ont lancé une mobilisation importante pour défendre les intérêts des agriculteurs tarnais auprès de l’Administration qui souhaite élargir la zone vulnérable. Sensibiliser les candidats aux élections législatives, sur les conséquences d’un élargissement de la zone vulnérable dans le Tarn, tel était l’objectif affiché de l’Appel des responsables syndicaux de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs du Tarn.

Sur chaque circonscription, tous les candidats étaient invités à analyser cet enjeu prioritaire pour l’agriculture tarnaise. Ces rencontres étaient organisées sur une exploitation d’élevage dans chaque circonscription. Les candidats ont pu constater de façon concrète, les incidences pour les agriculteurs, en se basant sur l’exemple de l’exploitation qui accueillait la rencontre. La page suivante résume le contenu des trois rencontres qui ont eu lieu à Belcastel, Lombers et Castelnau-de-Lévis.

 

Une révision injuste et incohérente

Pour les JA et la FDSEA, défenseurs d’une agriculture économique, qui permet de dégager un revenu, performance économique peut rimer avec performance environnementale. Les agriculteurs sont prêts et font déjà des efforts pour diminuer les taux de nitrates… Mais, cette révision est incohérente car :

- Elle ne tient pas compte des bassins versants car fondée sur des communes administrative ;

- Elle met en avant les valeurs supérieures et non les moyennes des différentes analyses d’eau par point de prélèvement;

- Elle ne tient pas compte des rejets non agricoles (assainissement des lotissements par exemple) ;

Le seul objectif est d’augmenter la superficie en zone vulnérable. La situation économique de l’agriculture permettra difficilement de supporter les surcoûts liés à ce classement.

La balle est dans le camp du Ministère de l’Environnement, qui a décalé la publication du projet de zonage, tout en espérant boucler cette réforme rapidement, durant la période de haute activité des agriculteurs.

Le réseau FDSEA et JA a déjà montré sa connaissance du dossier et s’est déjà mobilisé à deux reprises pour réaliser une série d’analyse des taux de nitrates dans l’eau, pour les comparer aux résultats fournis par l’Administration. FDSEA et JA seront vigilants et préviennent que cet « Appel du 1er juin» pourrait être la première action de la mobilisation syndicale.



Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2587 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 2587 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui