Le Paysan Tarnais 25 juin 2010 à 14h34 | Par A. Renault

Télescopique : "Je l'utilise pour tout faire ou presque!"

Le dossier de cette semaine était consacré à la manutention. Extrait avec le témoignage d'Yves Gouty, qui a acquis son premier télescopique il y a six mois.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Yves Gouty aux commandes de son JCB 536 60.
Yves Gouty aux commandes de son JCB 536 60. - © Le Paysan Tarnais

Yves Gouty a acheté un télescopique JCB 536-60 il y a six mois. Un premier achat pour cet éleveur ovin lait installé sur la commune du Fraysse. Son objectif : gagner du temps notamment pour le curage de la bergerie qui fait 800 m2. « Il me faut compter deux heures de travail par travée. Auparavant, j'utilisais un tracteur avec une fourche arrière. Le travail était fatiguant. La position de travail n'était pas agréable du tout. Il fallait toujours que je sois retourné » explique l'agriculteur.
Avec son télescopique, Yves Gouty gagne du temps (grâce au godet de 2,45 m qui fait presque tout la largeur). « La roue passe juste en dessous des abreuvoirs lorsqu'ils sont relevés. C'est aussi plus pratique ! » . Il bénéficie aussi de meilleures conditions de travail : mieux installé, il n'a plus besoin de se retourner en permanence. Là encore, la maniabilité de l'engin y est pour beaucoup. « Avant, pour faire des manœuvres, il fallait que je sorte de la grange et que je tourne dehors. Maintenant, même avec peu d'espace, je peux faire demi-tour rapidement. »

Pour tout faire !
Peu à peu, le télescopique ne s'est pas cantonné au simple nettoyage de la bergerie. « j'ai commencé à m'en servir pour empilé les balles de foin. J'apprécie aussi le crochet rammasseur pour la remorque. Je n'ai pas besoin de monter ou de descendre le timon de la remorque. »
Côté maniabilité des outils, Yves Gouty apprécie l'utilisation du joystick. « C'est pratique et précis. Il faut un peu de temps pour s'habituer au maniement mais c'est très rapide. Je dois avouer que lors dde la première utilisation, il a fallui que je contacte le concessionnaire car je n'arrivais plus à déverrouiller une fonction. » Mais après la période d'adaptation, c'est facile à utiliser. »
Un télescopique tellement pratique que l'éleveur s'en sert tout les jours, été comme hiver. « Avec le godet, cet hiver j'ai pu déneiger le chemin pour que le camion du laitier puisse venir. J'ai aussi déneigé la route pour les gens du coin. Je l'utilise pour positionner les piquets de clôture les enfoncer. « C'est pratique, précis et ça a de la force ! ». Yves Gouty utilise aussi le télescopique pour empiler les sacs d'engrais, lever des palettes, transporter du bois, déplacer des balles de foin ou de paille... D'ailleurs cette année, il a augmenté la taille de ses balles rondes de foin (passant de 120 à 150 cm) et peut désormais en transporter avec la griffe, deux à la fois. « Un gain de temps au final, sans pour autant faire forcer la machine qui a largement la capacité. Je m'en suis même servi pour araser un talus » explique t-il en grimpant dans le télescopique nous démontrer son agilité et sa facilité d'utilisation.

Envie d'en savoir plus ? Retrouvez le dossier complet dans le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2587 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 2587 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui