Le Paysan Tarnais 27 novembre 2014 à 08h00 | Par S. Lenoble

Un planning circulaire pour voir ce qui se passe dans le troupeau en un coup d’œil !

Au Gaec des Nauzes, les 110 Blondes d’Aquitaine sont suivies sur le planning circulaire proposé par l’Institut de l’Elevage. Un outil très utile pour repérer les retards, intervenir au plus vite et ne pas laisser les vaches se décaler.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au Gaec des Nauzes, les 110 Blondes d’Aquitaine sont suivies sur le planning circulaire proposé par l’Institut de l’Elevage.
Au Gaec des Nauzes, les 110 Blondes d’Aquitaine sont suivies sur le planning circulaire proposé par l’Institut de l’Elevage. - © Le Paysan Tarnais

 

Les trois associés du Gaec des Nauzes, Nicolas, Daniel et Nicole Daydé, passent beaucoup de temps au milieu des 110 mères de l’exploitation. «Au moins trois heures le matin, et presqu’autan le soir» explique Nicolas Daydé. «Mais c’est vrai que quand nous y allons, nous alimentons ou nous nous occupons des animaux. On ne dégage pas de temps spécifique à l’observation des chaleurs.» Même si tous les associés surveillent et notent sur un cahier les chaleurs détectées, Nicolas Daydé a tenu à mettre en place un planning circulaire en parallèle. «Je l’avais vu chez un éleveur laitier et j’avais trouvé le système très intéressant. En un coup d’œil, on voit tout ce qui ne va pas. Par exemple, dès qu’une vache se décale, nous la voyons et nous pouvons intervenir rapidement. Cela demande d’être rigoureux dans la mise à jour, il faut vraiment s’y tenir, mais quand c’est en place, c’est un super outil.» Sur la dernière campagne, l’IVV moyen sur la centaine de vêlages est de 377 jours. Nicolas Daydé insiste également sur l’emplacement de la roue. «Il faut qu’elle soit bien placée, à un endroit sec, propre et où l’on va tous les jours. Chez nous, elle est dans l’arrière cuisine, c’est là où on se change. On passe devant plusieurs fois par jour.»

 

Le planning circulaire a été conçu par l’Institut de l’Elevage pour les bovins lait. Quelques adaptations sont donc nécessaires pour l’utiliser en bovin viande. Chez les Daydé, il est organisé comme indiqué sur le schéma ci-contre. Plusieurs couleurs d’épingles sont utilisées. «Les vaches sont en rouge, les génisses en vert et en noir, les vaches un peu à part. Les vaches sont classées, de la plus vieille à la plus jeune, avec le numéro de l’épingle. La liste de correspondance est à côté de la roue. Cela oblige à réactualiser au moins une fois par an, à l’automne, toutes les épingles et toute la liste. Idéalement, il faudrait refaire la manipulation au printemps. Mais nous ne trouvons pas toujours le temps. Nous avions aussi envisagé de faire des étiquettes avec le numéro et le nom de la vache, mais avec le nombre d’animaux sur la roue, nous avons peur que ce soit moins lisible.»

 

A noter dans vos agendas !

Lundi 15 décembre à 10 h, à la salle des fêtes de Vénès, se tiendra l’assemblée générale de Bovins Croissance. Après la partie statutaire, un exposé et débat est programmé, sur le thème «La maitrise de la reproduction : origines des problèmes, comment les éviter, comment les détecter ?». Avec l’intervention de Jean Christophe Mayar, de la Coopelso. Repas offert aux participants. Inscription obligatoire. Bovins Croissance : 05.63.48.83.17.

 


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

- © Le Paysan Tarnais

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2572 | mai 2018

Dernier numéro
N° 2572 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui