Le Paysan Tarnais 19 mai 2016 à 08h00 | Par A. Renault

Venez marcher à nos côtés pour dénoncer le niveau inadmissible des retraites agricoles !

Le 25 mai, la SDAE du Tarn participe à «La traversée des campagnes de France». Réné Laganthe, son président, fait un point sur la situation inadmissible des retraites agricoles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Agriculteur de l'Aisne

«Nous, les retraités agricoles devons crier de nouveau «Non à l’injustice et à l’iniquité» ; nous devons réclamer haut et fort plus d’égalité et d’équité pour les femmes et les hommes de l’agriculture.» Tel est le message des anciens exploitants, pour annoncer le passage de l’opération «La traversée des campagnes de France dans le Tarn», le 25 mai prochain.

Pour attirer l’attention des responsables politiques et de la presse, la SDAE de l’Aisne organise une opération médiatique du 17 au 28 mai. En effet, une trentaine d’anciens exploitants de l’Aisne a décidé de traverser la France sur 12 jours pour se rendre à Lamanère, la commune la plus au sud du pays en parcourant à pied 10 à 15 km par jour et par département.

Une marche de Cap’Découverte à Albi le 25 mai

La SDAE du Tarn organise une marche de Cap Découverte à Albi. Après avoir partagé un casse-croute, les participants partiront à 13h30 sur la voie verte du GR 36 (9k) jusqu’à la base nautique de Galinou. A 16h, de nombreux marcheurs les rejoindrons pour faire les 2,5 kilomètres restants jusqu’à la cathédrale d’Albi. Le retour aux voitures ou à la chambre d’agriculture sera organisé en fonction du nombre de participants. Il est donc indispensable de s’inscrire auprès de la FDSEA du Tarn au 05 63 48 83 60.

Après quelques discours et un gouter de bienvenue, les marcheurs de l’Aisne seront accueillis pour la nuit dans différentes familles du département avant de rejoindre l’Hérault pour une nouvelle étape.

«On se fout de notre gueule !»

René Laganthe, le président de la section des anciens exploitants de la FDSEA du Tarn ne mâche pas ses mots pour qualifier la situation des retraités agricoles. «La retraite moyenne pour un agriculteur est de 780 euros et 560 euros pour une femme. En octobre, on nous a octroyé une hause de 0.1%, soit l’équivalent sur un an, d’une baguette de pain… On se fout de notre gueule ! Le gouvernement a fait beaucoup de publicité autour de la hausse pour atteindre 73% du SMIC. Mais cela n’a concerné que 188 000 retraités agricoles sur 1 million 400 000 ! Nous dénonçons le fait que nous ayons les plus basses retraites de France. Nous sommes même loin du seuil de pauvreté fixé à 828 ou 993 euros, selon les calculs.»

Le deuxième point inadmissible pour la SDAE du Tarn c’est la fiscalité qui s’est alourdie pour les petites retraites. «Le revenu de référence a été abaissé à 13 000 euros, ce qui fait que même avec nos petites retraites nous allons dépasser le seuil qui nous permettait d’avoir quelques avantages ou réduction d’impôts. Aujourd’hui, les retraités sont les laissés pour compte, et pour les femmes ou les veuves, c’est encore pire !»

René Laganthe espère donc que le public sera nombreux le 25 mai pour les accompagner. «Nous pensons que vous serez nombreux, de tout âge, à venir exprimer sur la voie publique l’injustice et l’iniquité face au montant actuel de nos retraites. Un meeting sera organisé devant la cathédrale. Nous esperons que les élus et les politiques seront présents, ainsi que la presse, pour que nous puissions expliquer concrètement comment nous vivons aujourd’hui !» Une pétition circulera sur place, elle sera remise au président de la République avant l’été, à l’occasion d’un rendez-vous entre François Hollande et une délégation de la SNAE. «Beaucoup de gens nous soutiennent. Maintenant, il faut agir !»

A.RENAULT




Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'édition en ligne

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2572 | mai 2018

Dernier numéro
N° 2572 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui