Le Paysan Tarnais 04 mai 2012 à 15h10 | Par A. Renault

Viticulture - Le syndicat de l’AOC Gaillac travaille pour l’avenir du vignoble

Le syndicat de l’AOC Gaillac s’est réuni en assemblée générale fin avril pour aborder les points clés de la campagne passée, les évènements qui ont marqué l’appellation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Le Paysan Tarnais

L’assemblée générale du syndicat de l’AOC Gaillac a eu lieu fin avril. Un rendez-vous marqué par le contexte mondial, national et régional, détaillé par le président du syndicat AOC, Alain Rotier. A Gaillac, 2011 a été marqué par une récolte moyenne en quantité mais contrastée entre producteurs et d’une assez bonne tenue en qualité.

En France la récolte 2011 est en progression de 10,4% après plusieurs années à faibles volumes. A l’inverse, l’Espagne et l’Italie ont subi des baisses importantes de production, des conditions climatiques défavorables accentuant l’effet de perte de surfaces viticoles.

Malgré cette hausse de production française, les marchés n’ont pas été déstabilisés compte tenu du contexte européen plutôt déficitaire. Mais à l’analyse, le syndicat AOC Gaillac constate que si les cours des IGP et sans IG sont restés fermes tant en rouge qu’en blanc, le marché des AOC est affaibli par des stocks encours lourds dans les grandes régions viticoles : rouges à Bordeaux et blancs sec du Val de Loire.

« Nous AOC devront plus que jamais marquer leur territoire ou plutôt leur terroir pour pouvoir se distinguer des autres produits. La grande majorité des producteurs d’AOC Gaillac a bien compris que nos cépages locaux et nos terroirs étaient notre force » a rappelé Alain Rotier, le président du syndicat de l’AOC Gaillac, insistant sur le fait qu’il important maintenant « d’aller encore plus loin en mettant en avant ces terroirs et ces cépages dans de grands vins de caractères, tant en rouge qu’en blanc ».

Il faut rappeler également que la nouvelle segmentation mise en place (AOC, IGP, et vins sans IG) avec la possibilité des mentions de cépages, conduit à des évolutions dans les flux commerciaux et notamment le basculement vers les vins sans IG.


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !
- © Le Paysan Tarnais

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2596 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2596 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui