Le Paysan Tarnais 04 mai 2015 à 08h00 | Par Julien NEDELLEC et Hugo GABRIEL, chambre d'agriculture du Tarn

Irrigation : les leviers d'actions pour réduire votre facture d'électricité

Améliorer les performances énergétiques des installations et l'efficacité de l'eau d'irrigation font partie des défis majeurs pour le futur de l'irrigation. Des dispositifs d'aide existent.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une bonne performance du poste irrigation passe aussi par le réglage et la vérification du fonctionnement de votre matériel.
Une bonne performance du poste irrigation passe aussi par le réglage et la vérification du fonctionnement de votre matériel. - © Le Paysan Tarnais

Dans le contexte actuel, marqué par l'augmentation constante du coût de l'énergie et la ressource en eau parfois limitante lors des périodes d'étiages des cours d'eau, le travail à mener est important : améliorer les performances énergétiques des installations et l'efficacité de l'eau d'irrigation font partie des défis majeurs pour le futur de l'irrigation. Plusieurs leviers existent pour répondre aux enjeux de la gestion de l'eau dans les exploitations agricoles.

 

1. Le pilotage irrigation

Ajuster au mieux les apports en fonction des besoins de la culture en place. Pour cela, différentes méthodes existent (bilan hydrique, appareils de mesures de l'humidité du sol par des sondes tensiométriques ou capacitives, bulletins irrigation proposés chaque semaine par la Chambre d'agriculture pendant toute la campagne, etc...)

 

2. Le dimensionnement et l'équipement de la station de pompage

Pour limiter au maximum les pertes de pression, il est possible :

- de changer la pompe : une vieille pompe a souvent un rendement de 50%, contre 75 à 85% en optimum

- de bien dimensionner ou changer le clapet : un clapet mal dimensionné peut causer des pertes d'énergies jusqu'à 15%

- d'installer un variateur de fréquence

- de bien dimensionner le diamètre et la longueur des réseaux enterrés et de surface

- de faire la chasse aux fuites.

 

3. Le matériel

Il est possible d'intervenir également sur le matériel d'irrigation afin d'agir sur les pertes en eau et sur la consommation électrique. Le réglage et la vérification du fonctionnement de votre matériel sont indispensables. Deux points clés à contrôler :

- la dose effective apportée, à contrôler par la pose d'un pluviomètre sur la parcelle

- la répartition des apports qui doit être homogène. Vérifier la pression sur les manomètres de l'installation et la régularité de la culture irriguée

Et puis aujourd'hui, de nouveaux matériels sont développés et favorisent des économies d'eau et d'énergie (canons programmables, rampes basse pression tractées par enrouleur, diamètre tube sur les pivots, surpresseurs... )

Deux dispositifs d'aides permettent de bénéficier d'aides à l'investissement pour réaliser des économies d'eau et d'énergie :

- les CEE (certificats d’économie d’énergie)

- les investissements spécifiques agro-environnementaux (l'arrêté relatif à ce dispositif n'est pas encore sorti).


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2478 | juillet 2016

Dernier numéro
N° 2478 | juillet 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui